Sign in
Download Opera News App

 

 

Le bishop Guy-Vincent très en colère, réagit après le décès de Hambak "pourquoi on est comme ça?"

Le bishop Kodja Guy-Vincent, l'ami d'enfance de l'ex-premier ministre, Hamed Bakayoko, décédé des suites à un cancer du foie, à l'âge de 56 ans dans la ville d'Hambourg en Allemagne, crie sa colère suite aux critiques sur le défunt avant sa mort: "Aujourd'hui Hamed Bakayoko est devenu un saint?".

Dans une vidéo publiée sur sa page officielle Facebook, l'archevêque crie son ras-le-bol contre les anciens détracteurs de son ami d'enfance, aujourd'hui, qui lui font des éloges.

"Lorsque vous êtes un homme accompli, quand vous avez souffert pour arriver là où vous êtes, celui qui vous envie, vous insulte. Hamed n'avait aucun diplôme, il avait son courage, sa détermination. Il a cru en lui, il était intelligent. Il s'est battu avec son abnégation jusqu'à devenir premier Ministre. Tout le monde a insulté le Premier Ministre Hamed Bakayoko. Depuis qu'il est mort, il n'a plus de défauts" a dénoncé le bishop Kodja Guy Vincent avant de déclarer.

"Pourquoi on est comme ça? Tu as envié sa richesse, sa position, pourquoi tu n'envies pas sa mort?".

"Quand tu ne sais pas comment quelqu'un a souffert pour devenir ce qu'il est, approche le pour savoir comment il a fait. Ne l'envie pas. C'est facile de critiquer, mais c'est difficile de faire mieux. Aujourd'hui Hamed est devenu un saint. Pourquoi on est comme ça? Vous voules ressembler aux gens, vous ne voulez pas payer le prix qu'ils ont payé. Vous voulez ce que les autres ont, mais vous ne voulez pas souffrir comme les autres ont fait pour avoir", s'est martelé l'archevêque.

Rappelons que le corps de l'ex-premier ministre est depuis le samedi 13 mars 2021 à Abidjan précisement à l'Ivosep à Treichville. Depuis le dimanche 14 mars 2021, plusieurs personnalités politiques ont sillonné le domicile de la famille Bakayoko, afin de leur apporter réconfort moral et assistance.

#NS

Content created and supplied by: Nickouss (via Opera News )

allemagne guy vincent hamed bakayoko

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires