Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique / Assalé Tiemoko insiste sur la limitation d'âge à 75 ans

Le Président Laurent Gbagbo était l'invité de France 24 ce mardi 19 octobre. La première prise de parole publique du Président du Parti des Peuples Africains de Côte d'Ivoire sur une chaîne de télévision était attendu de tous.

Comme à son habitude, c'est sans langue de bois que Laurent Gbagbo a abordé la question de la limitation d'âge. Favorable à la limitation de mandat à deux, l'ancien Président s'est dit foncièrement opposé à la limitation d'âge à 75 ans tel que proposée par le Député Assalé Tiemoko. Prenant le cas de Joe Biden, plus âgé que lui, Laurent Gbagbo considère en substance que la limitation d'âge n'est pas digne d'un "pays civilisé".

La réaction d'Assalé Tiemoko ne s'est pas fait entendre. Très prolixe et réactif, le parlementaire s'est offusqué de la prise de position de l'ancien Président sur ses réseaux sociaux dans la foulée de l'entretien de Laurent Gbagbo. Son réquisitoire contre les propos de l'ancien président introduit par un cinglant "En 2000, nous vivons dans un pays de sauvegarde?" est sans concession.

"En 2000, ceux qui ont fait le tour du pays pour expliquer aux Ivoiriens que Houphouet avait trop vieilli au pouvoir et qu'il fallait limiter l'âge à 75 ans pour éliminer tous ceux qui à cet âge passé voulaient se présenter encore à la présidentielle étaient, je suppose, des sauvages qui agissaient dans un pays de sauvages ?" s'est interrogé le Député Maire de Tiassalé.

Pour le patron de l'Éléphant Déchaîné, Laurent Gbagbo, rattrapé par la patrouille, "doit avoir un peu d'humilité et faire amende honorable pour dire qu'on s'est trompé."

Assalé Tiemoko précise que les prises de paroles publiques de Laurent Gbagbo, favorable à la limitation d'âge sont publiques "sont disponibles et accablantes."

"Si c'était vrai hier pour Houphouet et tous ceux qui avaient plus de 75 ans en 2000, c'est que c'est vrai aujourd'hui pour tous ceux qui ont plus de 75 ans." poursuit-il.

Pour rappel, Assalé Tiemoko est en croisade depuis quelques mois contre l'exercice de mandat publique au delà de l'âge limite de 75 ans. Le parlementaire entend proposer dans les mois à venir un texte de loi à se propos. Toute chose que semble réprouver le tout nouveau Président du PPA CI, Laurent Gbagbo.

Content created and supplied by: AlphaMourinho (via Opera News )

côte d'ivoire joe biden laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires