Sign in
Download Opera News App

 

 

Anaky invite Ouattara à clarifier "sa vision de la Côte d’Ivoire en tant que nation à rassembler"

Dans une tribune publiée par le quotidien ivoirien d'information générales, Générales Nouvelles, l'ex-ministre des Transports et fondateur du Mouvement des forces d'avenir (MFA) a invité le Président Alassane Ouattara à clarifier sa position concernant l'unité de la Côte d'Ivoire.

Pour l'ex-ministre des Transports, Anaky Kobena depuis l'entame du troisième mandat, du Président Alassane Ouattara, selon son analyse la Côte d'Ivoire est confronté au même problème fondamental.

«Nous revenons donc au même et fondamental problème, à savoir que le Président Alassane Ouattara, à l'entame de son troisième mandat, a un devoir de clarification de sa vision de la Côte d'Ivoire en tant que nation à rassembler », a-t-il exposé.

D'où les doléances du fondateur du Mouvement des forces d'avenir (MFA) en égrenant une litanie d'épreuves que connaît le pays dont il appelle la résolution. « Surtout que ce est attendu d'un Président Ivoirien, en 2021, c'est d'une part de libérer des détenus politiques ou d'opinions dont certains sont bastillés depuis 10 ans! », fait-il savoir.

Et l'ex-ministre d'appeler le Président de la République à poser un acte fort pour un dirigeant ainsi que 120 partis politiques se réclamant tous de la grande stature de Commandeur Unique Houphouët Boigny.

Avant d'indiquer : « Jusqu'à ce jour, le propos tenu dans un échange avec la télévision française, où le Chef de l'État a distingué le Gbagbo innocenté par le tribunal de la Haye, du Gbagbo qui est sous un arrêt du tribunal d'Abidjan. »

La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé le mercredi 31 mars 2021, l'acquittement, prononcé en 2019, de l'ex-chef d'État Laurent Gbagbo et de l'ex-ministre Charles Blé Goudé, ouvrant la voie à leur retour en Côte d'Ivoire.

Suite à l'annonce de l'acquittement, le Président Alassane Ouattara a affirmé le mercredi 7 avril 2021, une semaine après la décision de la CPI, que l'ex chef d'État, Laurent Gbagbo et son ex-ministre Charles Blé Goudé étaient "libres de rentrer quand ils le souhaitent" dans le pays. 

"Des dispositions seront prises pour que Laurent Gbagbo bénéficie conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnités dus aux anciens présidents de la République", a ajouté le chef de l'État ivoirien lors du Conseil des ministres à Abidjan.

Anaky Kobena, quant à lui, visé par des poursuites judiciaires a quitté le territoire ivoirien le 1er septembre 2020. Il est accusé pour "propos incitant à la haine à jeter le discrédit sur les institutions ivoiriennes". Dans ses tribunes souvent publiées par la presse, il ne donne pas d'indications sur son lieu de résidence.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alassane ouattara anaky côte d'ivoire ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires