Sign in
Download Opera News App

 

 

Dialogue opposition – Ouattara : Le parti du Ministre Kahé suggère une facilitation

Les présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara

Le parti du Ministre Eric Kahé, l'Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie (AIRD), membre de la plateforme EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté), s’est prononcé sur le dialogue Opposition Ouattara–Bédié dont les bases ont été jetées ce mercredi 11 novembre 2020 à l’hôtel du Golf.

« Sourds à l’appel au respect du droit international, piétinant la loi fondamentale du pays qu’ils demandent pourtant aux autres de respecter, marchant à contre-courant de la démocratie et des principes de la République (…), le RHDP et son mentor conduisent tristement la Côte d'Ivoire vers une guerre civile en lieu et place du dialogue que l’Onu appelle sans cesse. Pour le sens de la responsabilité dont fait preuve l’opposition qui appuie ses actions sur des moyens citoyens, l’AIRD voudrait remercier tous les leaders de cette opposition qui acceptent les pires sacrifices dans la quête de démocratie, du respect des lois et des libertés », a déclaré l’AIRD.

Poursuivant, l’ex-Ministre ivoirien du Commerce a déclaré qu’« il n’y aura pas d’issue à cette crise par la force mais par le dialogue sous les auspices d’un facilitateur tel que de l’ONU, certificatrice des élections de 2010 ayant porté M. Alassane Ouattara au pouvoir, et donc digne de sa confiance ». «(...) L’AIRD rend hommage au président Henri Konan Bédié qui, en bon héritier du président Félix Houphouët-Boigny, demeure le capitaine qui n’est jamais hors de l’eau. L’AIRD exprime sa solidarité avec toutes les personnalités arrêtées, dont le Premier ministre Pascal Affi N’Guessan qui affronte, avec dignité, les pratiques humiliantes et rétrogrades d’un clan en conflit perpétuel avec les lois, la réalité sociologique et l’honneur », écrit Eric Kahé, actuellement en exil en France.

Le Ministre Eric Kahé, président de l'AIRD

« (…) Les actions des milices doivent cesser de toute urgence car personne n’est dupe pour accepter l’habillage de ces crimes politiques bien planifiés en conflits communautaires, comme c’est en ce moment le cas de l’horreur dans le département de M’Batto », écrit l’AIRD dans sa déclaration de ce mercredi 11 novembre 2020. Regrettant d’entrée « des chiffres de la CEI défiant la logique arithmétique, malgré un scrutin ni inclusif, ni démocratique, ni crédible » dont le Conseil Constitutionnel s’est saisi pour proclamer le président Ouattara vainqueur de l’élection présidentielle. Ce qui a, selon ce parti, provoqué la colère du peuple.

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

alassane ouattara eric kahé henri konan bédié rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires