Sign in
Download Opera News App

 

 

Fâché contre certains membres de son parti à cause de leurs propos, Laurent Gbagbo les a recadrés

L'ancien président de la République Laurent Gbagbo a dénoncé les propos déplacés tenus par certains membres de son parti politique durant la campagnes des élections législatives.

Quelques heures après les résultats des élections législatives de samedi dernier, son excellence Monsieur Laurent Gbagbo a voulu rapidement récadrer certains membres de son parti politique pour avoir tenu des paroles un peu dures pendant la campagne du scrutin législatif.


Ce lundi 08 mars 2021, Monsieur Laurent Gbagbo, fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) a transmis un message par ses services dans lequel il a récadré certains membres de son camp pour avoir tenu des paroles qui ne sont pas les bienvenues. En effet, si le Woody n'est pas présent physiquement pour suivre de près les mouvements de son parti, il le fait depuis sa position. De cet fait, il a envoyé son message pour dénoncer entre autres les mots de son ancienne ministre, Lida Kouassi .

« C’est le lieu de regretter et de dénoncer les propos tenus, pendant la campagne, par certains candidats, parfois issus de nos rangs et qui sortent du cadre de nos choix politiques et idéologiques », a-t-il écrit.


Par ailleurs, après avoir dénoncé cette attitude des siens qui a fait couler beaucoup d'encre, Laurent Gbagbo n'a pas caché la joie qu'a le FPI après ces élections législatives et a appelé les uns et les autres à continuer le combat de la liberté, la solidarité, l'égalité, la paix et aussi le développement en Côte d'Ivoire.

« Le Front Populaire Ivoirien ( FPI, ndlr) se félicite de l’élection de certains de ses cadres que j’engage, dès maintenant, à poursuivre ce combat de la liberté, de l’égalité et de la solidarité qui sont pour nous des valeurs qui fondent la création d’une nation. Nous devons bâtir la Nation ivoirienne autour de ces valeurs pour favoriser le vivre ensemble des ivoiriens du Nord, du Sud, de l’Ouest, du Centre et de l’Est, dans le respect des lois de la République », a expliqué l'ancien prisonnier de la Cour Pénale Internationale (CPI) avant de rappeler que « le Front Populaire Ivoirien est un parti de la gauche socialiste, panafricaniste et qui lutte pour la construction d’un Etat démocratique, laïc, solidaire, multiethnique et multi racial. Le FPI ne saurait donc tolérer des propos tribalistes et exclusionnistes qui sont de nature à le mettre en porte-à-faux avec son idéal de société de justice, de paix et de solidarité ».


Pour finir, l'historien et l'homme politique a montré son engagement contre la pratique de la xénophobie dont font l'objet certains partis politiques en Côte d'Ivoire en mentionnant qu'« il reste entendu que la pratique constante de la xénophobie et de l’exclusion comme choix politique affiché par certains partis ou groupements politiques ivoiriens, qui n’ont ni la même culture ni la même histoire que le FPI, ne peut constituer un exemple à suivre sur le contraignant chemin de la démocratie et de la liberté ».

Content created and supplied by: Balamba (via Opera News )

FPI Front Populaire Ivoirien Laurent Gbagbo Monsieur Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires