Sign in
Download Opera News App

 

 

Hadj 2020, des milliers d’ivoiriens crient à l’arnaque avant le début du pèlerinage.

Les candidats à la candidature au pèlerinage avant leur présélection grognent et crient leur désarroi face à la lenteur du système et du processus d’enregistrement mis en place par l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, la direction qui s’occupe de l’organisation du Hadj en Côte d’Ivoire pour le compte du gouvernement.

Pour le hadj 2020, le quota national est de 10 000 places dont 3 000 réservées au contingent des opérateurs privés et 7000 réservées au contingent étatique y compris les équipes d’encadrement.

Pour rappel, le coût des frais liés au Hadj 2020 a été arrêté à deux millions de francs FCFA.

Sauf qu’à ces deux millions de francs CFA, il faut rajouter les sommes de CFA 161 000 que doivent payer les prétendants au Hadj 2020 qui se décomposent en FCFA 51 000 pour les frais de visa, CFA 17 000 pour les frais d’assurance saoudienne, CFA 2 000 pour cinq litres de ZAMZAM, FCFA 6 000 pour les ZIYARAS à Médine et à la Mecque et FCFA 85 000 pour le mouton.

Le Directeur Général des Cultes Koné Messamba qui s’était voulu clair et rassurant avait indiqué que les visites médicales pré-pèlerinage qui ont débuté le lundi 10 février 2020 au vendredi 10 avril 2020 précéderont les inscriptions qui débuteront le 12 février 2020. Inscriptions qui ont pris fin de manière très brusque vers le 21 février 2020 n’ont jusque-là pas encore permis de transmettre les certificats d’aptitude à des milliers d'ivoiriens, candidats au pèlerinage 2020.   

De nombreux pèlerins pourtant en bonne santé et qui jusque-là, ont du mal à entrer en possession de leur certificat d’aptitude au Hadj 2020 sont surpris du communiqué du Commissariat du Hadj qui invite « tous les candidats détenteurs d’une autorisation de paiement et n’ayant pas encore effectué ledit paiement à bien vouloir y procéder avant la date d’échéance mentionnée sur leur autorisation » et que « passé ce délai, le Commissariat se verra dans l’obligation de procéder à l’annulation desdites autorisations afin de les réattribuer à des candidats en attente »

Ce qui met les candidats à la Mecque en colère, c’est qu’ils apprennent que certains candidats qui ont pu rentrer en possession de ce sésame, ont dû payer en plus la somme de FCFA 350 000 pour pouvoir se retrouver sur la liste définitive des pèlerins ivoiriens aptes à participer au Hadj 2020.

Une source très proche du processus d’enrôlement des candidats au pèlerinage, Hadj 2020 nous confirme en effet que des listes définitives sont disponibles, sauf que pour y figurer, il faut avoir payé la somme de FCFA 350 000.

D’où la détresse de certains pèlerins que nous avons contacté et qui ont confirmé cette information selon laquelle ils ont été effectivement approchés par certaines personnes au sein de la chaîne d’enrôlement à l’effet de payer de l’argent pour figurer sur la liste du Hadj 2020 avant d’être appelé à s’acquitter de la somme de deux millions de francs CFA dans un guichet d’une banque partenaire du Commissariat du Hadj 2020.

Cette somme supplémentaire de FCFA 350 000 à payer servira à quoi ? Et quelle est la destination finale ?

Kaba Mohamed Lamine

Content created and supplied by: KabaMohamedLamine_01 (via Opera News )

Hadj

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires