Sign in
Download Opera News App

 

 

Guikahué/Marie-Odette Lorougnon: le clash de trop. Guikahué menacé de poursuites judiciaires

La campagne électorale dans la sous-préfecture de Gagnoa tourne au pugilat entre le candidat du PDCI-RDA, le Pr Maurice Kakou Guikahué et Marie-Odette Lorougnon de EDS. Les deux leaders de l'opposition au RHDP se livrent à une véritable guerre de tranchées. Et si l'on n'y prend garde, un troisième larron pourrait sortir du bois et venir rafler la mise promise pourtant à l'une ou l'autre de deux formations politiques. Comment en est-on arrivé là ?

Entre Marie-Odette Lorougnon et Maurice Kakou Guikahué, plus rien ne va.

Dans la mouvance de la présidentielle du 31 Octobre, les deux formations politiques ont scellé une alliance électorale pour des listes d'union lors des législatives du 06 Mars; à la grande satisfaction de leurs militants et salué par de nombreux ivoiriens épris de changement. Malheureusement, pour certaines considérations, les deux poids lourds de l'Opposition n'ont pu s'entendre. Chacun a donc présenté son champion.

D'abord, le Pr Maurice Kakou Guikahué estimant qu'en sa qualité de député sortant et l'un des hauts responsables de son parti, il était normal et logique que son partenaire de EDS (FPI-GOR) lui cède la place. A contrario, Marie-Odette Lorougnon, vice-présidente et première responsable des femmes de son parti, juge que Gagnoa et sa région sont le bastion du FPI. Et il ne saurait y avoir de candidats issus de la coalition EDS/PDCI-RDA que des proches de l'ex président, acquitté par la CPI mais retenu depuis en Belgique. Les critiques qui ont fusé ici et là appelant le PDCI-RDA et EDS à une entente cordiale n'ont pas eu d'échos favorables. Et depuis le début officiel de la campagne électorale, chaque état-major s'attelle à séduire le maximum d'électeurs en se présentant sous ses meilleurs jours.

Le Pr Maurice Kakou Guikahué est sur de sa victoire.

Tout allait bien, du moins en apparence. Mais, la tension est montée d'un cran lorsque le Pr Maurice Kakou Guikahué dans ces tournées se targue d'être le choix des plus hauts responsables de la coalition EDS/PDCI-RDA. En visite de soutien à Bodi Théodore, candidat de son parti à Diégonefla (Oumé) ce mardi 02 Mars, le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a brocardé le comportement qu'il juge d'inélégant de son adversaire Marie-Odette Lorougnon. "Comment pouvez-vous comprendre qu'un candidat du FPI vienne contre moi à Gagnoa pour me combattre, si ce n'est pas de la sorcellerie. (...) N'acceptez donc pas cela. (...) Ce n'est pas normal. Il faut que les candidats qu'on envoie contre nous échouent pour ne plus qu'ils recommencent. Dieu n'acceptera pas cette injustice", à dit Maurice Kakou Guikahué.

Cette déclaration à tout le moins pernicieuse du secrétaire exécutif du PDCI-RDA a fait sortir de ses gonds Marie-Odette Lorougnon (MODEL). Elle ne s'est pas gêné pour voler dans les plumes de son adversaire. "Toi Guikahué qui est du PDCI-RDA, tu es l'un des initiateurs du transfert de Laurent Gbagbo à La Haye. Tu vas venir dire que tu es le porte-voix de Gbagbo. Mais le monde change et c'est malheureux ! Tu as été tout dans ce pays, c'est pour un petit poste de député que tu mens comme ça ! Tu veux être subitement pro Gbagbo ou rien (GOR, ndlr)", a-t-elle sèchement répondu.

Marie-Odette Lorougnon veut confirmer que Gagnoa reste et demeure le bastion de Laurent Gbagbo.

Un nouvel élément est venu s'ajouter à cette volée de bois verts entre les deux. Dans un post publié sur sa page officielle Facebook et signé de Gala Kolebi, un membre de son staff, Marie-Odette Lorougnon (MODEL) accuse des personnes se réclamant du staff de Maurice Kakou Guikahué de faire du faux. "Ces personnes ont distribué un document aux chefs de villages pour dire que le Président Laurent Gbagbo a donné un ordre au Pr Georges Armand Ouégnin, président de EDS, pour investir Guikahué en tant que candidat de EDS. (...)". Toute chose quelle dément formellement: "Le président Laurent Gbagbo avec qui la direction de EDS et ses proches collaborateurs sont en contact sain, sincère et permanent ne se sent pas concerné par cette affaire imaginaire, basse et honteuse". Gala Kolebi conclut au nom de Marie-Odette Lorougnon en promettant une suite judiciaire "s'il (Maurice Kakou Guikahué, ndlr) ne fait pas montre du contraire". Marie-Odette Lorougnon sera-t-elle franchir le pas? Observons.

Toute cette ambiance délétère n'est pas faite pour rassurer les électeurs qui ne veulent qu'envoyer au Parlement le plus apte des candidats à parler en leur nom. Demain est le dernier jour de campagne. Chaque candidat a à cœur de convaincre les plus réticents des électeurs et mettra les bouchées doubles pour cela. Marie-Odette Lorougnon et EDS sont par exemple annoncés à Gnagbodougnoa, dans le Guébié, pour leur meeting de clôture.

Gageons seulement que les esprits retrouvent leur sérénité pour un scrutin apaisé le samedi 06 Mars prochain, comme le réclame le Président Laurent Gbagbo dans sa dernière adresse au peuple ivoirien.

Patrick Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

gagnoa lorougnon maurice kakou guikahué rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires