Sign in
Download Opera News App

 

 

Abobo : un immeuble R+2 présentant un énorme risque d'effondrement détruit par Bruno Koné

Devant le phénomène d’effondrements d’immeubles, dans la capitale économique, Abidjan, Bruno Koné a décidé de durcir le ton. Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a fait détruire, ce vendredi 13 mai 2022, un immeuble du type R+2 présentant un risque énorme d'effondrement. Bâti sur le lot n° 223, ilot 75 du lotissement dénommé A.N, extension dans la commune d'Abobo, ce bâtiment a été érigée a en croire la brigade d'investigation et de contrôle du MCLU sans autorisation de construire. Cet immeuble qui présentait une vétusté avancée et qui était habité risquait de céder à tout moment en raison des malfaçons flagrantes qu'il présentait.

Aussi, dans le souci d’éviter un sinistre qui pourrait engendrer des pertes en vies humaines, le ministère de la Construction, du Logement et de l'urbanisme, a entrepris de démolir ce bâtiment conformément à la loi n° 2019-576 du 26 juin instituant code de la Construction et de l'habitat. Pour finir, le ministère de Koné Bruno a indiqué qu'avant de mener cette opération de démolition, l’antenne d'Abobo a adressé un courrier à Madame Kandia Camara, maire de la commune, pour solliciter l’évacuation du bâtiment dans les meilleurs délais. Ce qui fut fait compte tenu de l'urgence.

Le jeudi 12 mai 2022, rappelons-le, une opération du même genre a eu lieu à Angré Djorobité. À en croire les explications du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, ces bâtiments ont été détruits "pour défaut de titre de propriété et d’autorisation de construire". Ces quatre villa duplex étaient érigés sur le lot 1950, îlot 195, du lotissement de Djorobité 1, dans la commune de Cocody. Il semble important d'adresser nos félicitations à Koné Bruno et à son ministère qui nous évite certainement des drames qu'on peut éviter


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Abobo Bruno Koné R+2

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires