Sign in
Download Opera News App

 

 

Après la sortie de Bictogo sur le dialogue, à quoi sert encore la présence de KKB au gouvernement ?

15 Décembre 2020. Kouadio Konan Bertin, dit KKB, seul adversaire d'Alassane Ouattara lors du scrutin d'Octobre 2020, était nommé ministre de la réconciliation nationale, dans la droite ligne des engagements pris par le dirigeant Ivoirien, de créer les conditions pour faciliter le dialogue national entre les acteurs politiques. Coup de tonnerre.

Plus de 6 mois plus tard, Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, jette un pavé dans la mare au cours de la conférence de presse qu'il animait ce Lundi 12 Juillet, en réplique à la proposition de dialogue des anciens chefs d'état, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, formulée la veille à Daoukro. "Nous n'avons pas besoin de dialogue national inclusif", a froidement lâché l'ancien ministre de l'intégration Africaine.

Retournement de situation dans le camp présidentiel ? Peut-être trop tôt pour le dire, en attendant la réaction officielle du chef de l’état...mais, tout de même, une interrogation qui surgit comme d'une abîme, à quoi sert donc Kouadio Konan Bertin dans le gouvernement de Patrick Achi ?

Voici ce qu'indiquait le portail officiel du gouvernement Ivoirien, gouv.ci, le 23 Décembre 2020: "Le Chef de l’Etat a encouragé le Premier Ministre Hamed Bakayoko à l’impliquer pleinement dans le dialogue politique qui vient de s’ouvrir. Il a souhaité que ce dialogue contribue à consolider la paix, afin d’avoir des élections législatives apaisées. Kouadio Konan Bertin, dit KKB, a été nommé ministre de la Réconciliation nationale le mardi 15 décembre 2020. La création d’un ministère en charge de la Réconciliation avait été annoncée par le Président de la République, lors de sa prestation de serment, le 14 décembre 2020. Ce département ministériel a pour mission de faire une évaluation des actions du gouvernement, avec pour objectif le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation des filles et des fils de la Côte d’Ivoire".

Doit-t-on conclure après la conférence de ce 12 Juillet que ces missions dévolues à KKB par le chef de l’état en personne, et qui tourne essentiellement autour d'un dialogue avec l'opposition, n'est plus d'actualité ? Question brûlante...

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

adama bictogo kouadio konan bertin rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires