Sign in
Download Opera News App

 

 

Affiches de Gbagbo vandalisées : le PPA-CI porte plainte et demande l'ouverture d'une enquête

Des individus s'opposent à la visite du président Laurent Gbagbo dans la région de la Mé prévue du vendredi 9 au samedi 10 décembre 2022. Ces derniers ont donné de la voix pour protester contre l'arrivée de l'ancien président ivoirien dans leur localité à travers une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux. Ils reprochent à Léon Emmanuel Monnet d'avoir délaissé leur région pendant que le FPI (Front Populaire Ivoirien) était aux affaires de 2000 à 2010. En outre, des affiches implantées dans la région de la Mé pour annoncer l'arrivée de Gbagbo ont été détruites ce week-end dernier. Face à la situation, le porte-parole du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire (PPA-CI) a tenu une conférence de presse un siège du Parti, à Cocody Palmeraie. Au cours de cette conférence, le porte-parole du Parti de Laurent Gbagbo, M Katinan Koné a appelé la justice ivoirienne à ouvrir une enquête après avoir annoncé que le Parti avait porté plainte.

« (...) Dans la première vidéo, les personnes prétendant défendre la cause du Premier Ministre Patrick Achi, ont tenu des propos dans lesquels ils affirment clairement entreprendre tout pour empêcher la visite du Président Laurent Gbagbo dans la région les 9 et 10 décembre prochains. Des propos tribalistes visant l'ethnie d'origine du président Laurent Gbagbo ont également été tenus et des menaces ouvertes ont été proférées contre une compagnie de transport bien connu en Côte d'Ivoire et dans la sous-région. Dans la seconde vidéo, l’on voit des personnes détruire avec hargne les affiches géantes annonçant cette visite. Tous les moyens ont été mis en œuvre, y compris l’usage d’armes blanches par ces personnes, pour arriver à leurs fins. Il y a un lien chronologique entre les deux vidéos, la première étant la phase préparatoire et la seconde, la mise en œuvre des décisions arrêtées par celle-là », a-t-il expliqué d'entrée. Pour le conférencier, les propos tenus et les actes posés tels que montrés dans la vidéo sont « extrêmement graves pour la cohésion sociale et ne peuvent rester sans suite de la part du gouvernement et des autorités judiciaires ».

Puis M Katinan d'interpeller le Premier Ministre Patrick Achi : « Le PPA-CI interpelle vigoureusement le Premier Ministre Patrick Achi, Chef de gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, dont son nom est associé à ces actes, pour faire toute la lumière sur ces actes au nom de la fonction qu’il exerce dans la République ». Et M Katinan d'ajouter : « Devant la gravité des propos et des actes posés par des personnes visibles et identifiables sur les vidéos, le PPA-CI demandent aux autorités judiciaires l’ouverture d’une information judiciaire afin que les auteurs et leurs complices répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes. (...) C'est vrai, la justice en Côte d'Ivoire, il faut l'actionner. Le Procureur de la République peut s'auto saisir. Mais les responsables locaux ont déjà porté plainte avec tous les éléments vidéos à l'appui». Aussi, il a tenu malgré tout à rassurer les populations ivoiriennes particulièrement celles de la Mé que la visite du président du PPA-CI se tiendra aux dates et lieux indiqués.

Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

affiches l'ouverture plainte vandalisées

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires