Sign in
Download Opera News App

 

 

Debordo à l'Internat : règlement de compte avec Sidiki Diabaté ou soutien aux 49 militaires ivoiriens

Ce week-end de l'Assomption, le faiseur de Coupé Décalé Débordo Leekunfa était en prestation au célèbre maquis l'Internat. Une prestation qui a tourné court lorsque ce dernier a voulu véhiculer un message sur la crise militaro politique entre la Côte d'Ivoire et le Mali.


Énormément de voix se sont élevées ces dernières semaines pour dénoncer la programmation de spectacles d'artistes maliens sur le territoire ivoirien pendant que 49 militaires ivoiriens étaient détendus par le pouvoir malien. Si certains ont appelé au boycott desdits spectacles, d'autres par contre militaient par leur annulation pure et simple.

Débordo Leekunfa qui se présente comme un artiste n'ayant pas la langue dans la poche, a voulu marquer, à manière, son soutien à ce mouvement. Pendant le spectacle qu'il donnait donc au maquis l'Internat, il a tenu faire passer un message aux artistes maliens. Message qui, a y regardait de près, visait plus Sidiki Diabaté que les autres.

Pour rappel, Sidiki Diabaté n'est pas l'artiste avec qui Débordo partirait en vacances. Il le clame toujours et ne manque aucune occasion pour exprimer sa désaffection pour l'artiste malien. Du vivant de son ami DJ Arafat, il a critiqué la relation entre ce dernier et Sidiki, estimant que le malien voulait juste profiter de l'aura et des fans du Yôrôbo. C'est ainsi qu'à la mort de Arafat, Débordo avait qualifié de "foutaise" et de "vieux Disque D'or" le cadeau que Sidiki avait offert lors du concert hommage.

Dire que le "Mimi National" n'aime pas le prince malien de la kora est un euphémisme et cela ne semble pas s'estomper les années passant. D'ailleurs dans une vidéo poster sur les réseaux sociaux, à l'occasion du 3e anniversaire de la mort du Beerus Sama, Débordo accusait Sidiki Diabaté d'avoir introduire Arafat dans le cercle des pratiques occultes.

C'est donc sans surprise, que dans son soutien au mouvement contestataire des spectacles d'artistes maliens en Côte d'Ivoire, Débordo va nommément citer Sidiki. "Libérez non soldats ! Sidiki, si tu es garçon, fais un concert je vais voir", s'exclamait-il devant le public de l'Internat.

Pourtant Sidiki n'était pas le seul artiste malien dont un concert avait été programmé ces jours en Côte d'Ivoire. Il n'était pas non plus le plus illustre des artistes maliens car un spectacle de la Diva Oumou Sangaré également annoncé. Pourquoi donc nommer Sidiki Diabaté ? D'ailleurs c'est le seul qui sera expressément nommé.

Si l'intention de Débord à ce spectacle était de rendre un hommage aux 49 militaires de l'armée ivoirien détenus depuis plusieurs demain par la junte militaire au pouvoir au Mali, alors il s'y est mal pris. Car les faits tendent plutôt à montrer un artiste qui règle ses comptes avec Sidiki Diabaté.

Content created and supplied by: Donald_TK (via Opera News )

côte d'ivoire debordo à mimi national sidiki diabaté

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires