Sign in
Download Opera News App

 

 

Pulcherie Gbalet dit ses vérités aux diplomates de l'UE en Côte d'Ivoire

La présidente de l'ONG Alternative Citoyenne (ACI) marche sur l'eau actuellement. Et c'est peu dire. En tout cas depuis sa sortie de prison, Mme Pulcherie Edith Gbalet ne chôme pas. Elle est en perpétuel mouvement même si le BNETD, son employeur, l'a licenciée pendant qu'elle était en détention à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan( MACA ). Remise en liberté conditionnelle depuis quelques semaines, la présidente de la société civile ivoirienne n'a rien perdu de sa verve ni de son franc-parler habituel. Bien au contraire, Pulcherie Edith Gbalet a repris de plus belle son combat contre les maux qui minent la société ivoirienne.

Et ce ne sont pas les diplomates qu'elle a rencontrés ce jeudi 20 mai au siège de la Délégation de l'Union européenne au Plateau qui diront le contraire. Reconnaissante envers toutes celles ou tous ceux qui l'ont portée en prières pendant les moments difficiles d'emprisonnement et qui de quelque manière que ce soit ont contribué à sa libération, la présidente de la société civile ivoirienne tenait absolument à dire merci aux uns et aux autres pour leurs soutiens diplomatiques et les sacrifices consentis pour lui permettre de recouvrer la liberté.

Après les mots de reconnaissance et de profonde gratitude adressés aux diplomates qui les ont d'ailleurs accueillis comme une marque de considération à leur égard, il s'en est alors suivi un long moment d'échanges au cours duquel les représentants des États membres de l'UE ont voulu en savoir davantage sur l'épineuse question de la réconciliation nationale. Mieux, les diplomates européens étaient tous curieux de savoir quelles étaient les perspectives de l'ONG Alternative Citoyenne (ACI) qu'elle dirige après sa sortie de prison.

Sans faux fuyants, Pulcherie Gbalet a expliqué aux uns et aux autres avec son franc-parler qu'on lui connaît, sa vision de la réconciliation nationale et de ce que le peuple de Côte d'Ivoire attend des pays membres de l'UE. Elle a expliqué qu'il était quasi impossible de parler de réconciliation nationale pendant que de milliers de personnes croupissent encore dans les prisons. Il en est de même des exilés politiques. Au nom de la paix, de la stabilité et de la réconciliation nationale, Pulcherie Gbalet a souhaité leur libération pour que les fils et filles se retrouvent autour de leur pays, la Côte d'Ivoire.

Plusieurs autres questions liées à l'actualité ivoirienne dont celles du retour du président Laurent Gbagbo ont été également abordées au cours des échanges. En tout cas, pendant 3 heures, Pulcherie Gbalet a monté en épingle tous les maux qui minent en ce moment la Côte d'Ivoire. Étaient présents à cette rencontre, le chef de la Délégation adjoint de l'UE, l'ambassadeur d'Allemagne, la Conseillère politique de l'UE, le Conseiller politique de l'ambassade de France et la Conseillère politique de l'ambassade d'Espagne.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

côte d'ivoire edith gbalet pulcherie gbalet

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires