Sign in
Download Opera News App

 

 

Libération de Babily Dembélé : les chefs coutumiers ivoiriens demandent la clémence de Ouattara

Une forte délégation du Conseil supérieur des chefs coutumiers de Côte d’Ivoire conduite par son président Kiffi Yoro Mathias a effectué une visite à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), hier mercredi 25 août 2021. L’objectif des têtes couronnées était de toucher du doigt les réalités que vivent les détenus relatifs aux différentes crises sociopolitiques qu’a connues le pays. Et le plus illustre parmi eux n’est autre que le président du Congrès ivoirien pour le développement et la paix (CIDP), Babily Dembélé, enlevé par des hommes encagoulés au siège de son parti le 21 octobre 2020 et incarcéré depuis le 26 du même mois.

La délégation du Conseil supérieur des chefs coutumiers de Côte d'Ivoire

« Cela fait plus de 10 ans, pour les uns, et plus d’un an, pour les autres, que nos enfants sont détenus ici à la Maca. Nous sommes donc venus voir dans quelles conditions ils vivent et quel est leur état d’esprit. Nous avons effectivement constaté leurs souffrances. Nous allons donc retourner et effectuer des démarches auprès du Président de la République Alassane Ouattara afin qu’il leur accorde sa clémence », a déclaré le chef Kiffi Yoro Mathias à l’issue de la visite.

Concernant spécifiquement le président du CIDP Babily Dembélé, le président du Conseil supérieur des chefs coutumiers de Côte d’Ivoire a relevé sa magnanimité et ses actions en faveur de la paix. Aussi, plaide-t-il pour sa libération afin qu’il reprenne et poursuive ses œuvres de charité et de concorde sociale.

Le président du CIDP Babily Dembélé

« Le cas du président Babily Dembélé nous interpelle beaucoup. C’est un homme au grand cœur. Je me souviens que lorsque nous avons initié une tournée pour la paix, nous avons parcouru des localités à pied. Et arrivé dans son village à Kouto (Région de la Bagoué, Ndlr), quand nous l’avons rencontré, il nous a demandé si nous n’avons pas de voiture. Nous avons répondu non. Aussitôt, il nous a apporté son soutien en offrant un véhicule de type 4X4. Nous ne pouvons donc pas le laisser tomber. Nous allons frapper à toutes les portes afin qu’il soit libéré le plus tôt possible », a-t-il promis.

Puis de continuer : « D’ailleurs le chef de l’Etat Alassane Ouattara, dans son message à la nation, a annoncé la libération des détenus suite aux événements survenus à l’occasion de l’élection présidentielle d’octobre 2020. Nous saluons cette décision qui va dans le sens de la paix. Nous souhaitons que cela s’applique maintenant. On nous a parlé de vacances judiciaires. Nous espérons que cela va se faire très rapidement dès la reprise. »

Selon le président du Conseil supérieur des chefs coutumiers de Côte d’Ivoire, il est temps d’aller résolument à la paix et à la réconciliation. Et le ton a été donné par le président de la République Alassane Ouattara et son prédécesseur Laurent Gbagbo. A l’en croire, cela doit se poursuivre avec la libération de tous les prisonniers politiques.

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

alassane ouattara babily dembélé conduite côte d'ivoire yoro mathias

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires