Sign in
Download Opera News App

 

 

Fonction publique : Katinan déballe tout sur sa réintégration.

Depuis que la nouvelle de sa réintégration à la Fonction publique s’est propagée, la polémique ne cesse d’enfler. Essentiellement du camp des proches d’Affi, voire de son propre camp. La goutte qui a fait déborder le vase est venue du porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly. En marge du conseil des ministres, il a déclaré que le gouvernement n’est pas à la base de la publicité qui est faite autour de cette affaire. Et que c’est le bénéficiaire qui en fait toute une publicité. « Faux répond Katinan Koné Le concerné qui a décidé de vider son sac au cour d’une rencontre avec les militants de son parti venus de Port-Bouet le féliciter pour sa double nomination par Gbagbo ( 2e vice-président du CSP et porte-parole du parti). Nous vous proposons son récit.  « J’ai entendu beaucoup de choses me concernant, certains ont dit que le président Laurent Gbagbo est allé négocier, pour moi seul, pour qu’on me réintègre aux impôts, d’autres ont dit qu’on m’a donné de l’argent pour fragiliser le nouveau parti. Je n’au pas voulu parler parce que c’était au gouvernement d’en parler, de dire oui pu non mon cas était singulier et constituait une jurisprudence comme l’ont affirmé certaines langues de mauvaise foi. Le gouvernement l’a reconnu, après le conseil des ministres du 3 novembre 2021, que ma régularisation à la fonction publique n’était pas une exception, mais tout en mentant. Le porte-parole du gouvernement a dit que c’est moi qui ai publié la note, mais c’est archi-faux.

Le droit, j’ai décidé de l’étudier parce que je voulais comprendre et défendre mes intérêts partout où les Ivoiriens abandonnent leur droit, prospère l’autocratie. J’ai été réfugié et quand vous êtes refugié, il y a un statut qui vous est donné et ce statut engage trois entités, le HCR, le pays d’accueil, et le pays d’origine parce qu’il a ratifié l’accord de Genève. Quand nous sommes arrivés au Ghana et que le HCR, nous a donné le statut de réfugié, le ghana s’est obligé à assurer notre protection et la côte d’ivoire s’est obligée à reconnnaitre qu’il y a des choses qu’ils ne doivent pas faire. et dans l’accord de Genève, il est inscrit que le réfugié a quitté son pays indépendamment de sa volonté d’où on ne peut pas dire, pour un fonctionnaire, que c’est un abandon de poste, car le fonctionnaire, qui a quitté sa fonction dans le cas d’exil ne peut pas être considéré comme ayant abandonné son poste puisqu’il l’a fait par contrainte et non de son plein gré. Mieux dans le cadre des accords de retour tripartite entre le HCR, le Ghana et le gouvernement ivoirien, ce dernier s’est engagé  à faire en sorte que tous les fonctionnaires, qui rentrent d’exil, puissent reprendre leur poste. Moi j’ai été candidat à Port-bouet et j’ai fait exprès de me porter candidat en tant que fonctionnaire et sur ce coup, on m’a demandé un papier qu’on appelle la mise à disponibilité. Et si la fonction publique me donne ça. Ça veut dire que je suis encore dans les rangs. Ce document m’a été produit, je l’ai et l’ai bien gardé. Donc quand je rentre ; je suis rassuré que je n’ai pas été radié. Quand je suis arrivé, et vous pouvez appeler le directeur général de la fonction publique, combien de fois je suis allé dans son bureau pour réclamer mes droits. Je suis allé un matin de bureau en bureau, jusqu’à ce que je tombe sur le bon bureau. Je pose mon cas et on m’a dit de faire la demande. J’ai fait la demande le 21 février 2021, le président Laurent Gbagbo n’était même pas rentré en côte d’ivoire. Madame la ministre me répond le 21 septembre 2021et elle porte en objet « arrêté portant régularisation de la situation administrative de M. Katinan Koné Justin (il présente le document), il a été signé le 22 septembre 2021. Quand le document était prêt, on m’a appelé et je suis allé chercher. Ensuite je suis allé m’asseoir devant la Daaf du ministère du budget pour lui présenter. Il m’a dit qu’il manque une lettre. Je suis allé donc réclamer cette lettre à la fonction publique, elle a été faite et déposée au Daaf. C’est seulement le lundi 25 octobre, jour de la conférence de presse de nomination des organes de direction du PPA-CI, et pendant que j’y étais que le DRH des impôts   m’a appelé m’annonçant ma décision de reprise de service a été faite. Je suis allés la chercher puis je l’ai déposée au ministère de la fonction publique. J’ai déposé à 16 heures et les 30 minutes qui ont suivi un journaliste m’appelle me questionnant sur ledit arrêté. J’étais étonné de savoir que acte qui est personnel se trouve dans les medias. J’ai demandé au journaliste comment est-ce qu’il a fait pour l’avoir. Il m’a répondu que ce sont ses sources. Puis les appels de plusieurs journalistes dont Jeune Afrique. Alors si le ministre dit que c’est moi qui l’ai publié, il ne dit pas vrai. Mon dernier grade c’était le grade A7. Aujourd’hui on me donne le même grade que ceux qui viennent sortir de l’ENA, ceux que j’ai formés à l’ENA…je vais me battre…

TBT

 

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

amadou coulibaly laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires