Sign in
Download Opera News App

 

 

Etats généraux de l'école: un partisan de Gbagbo s'insurge contre l'initiative de Mariatou Koné

Lago Fabrice, chargé de communication adjoint du congrès constitutif du nouveau parti de Laurent Gbagbo


Mercredi 13/10/2021

Lancés le lundi 19 juillet à Abidjan en présence du premier ministre Patrick Achi, les États généraux de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation se dérouleront sur toute l'étendue du territoire national pendant six mois. Les travaux devront aboutir à des recommandations pertinentes pour une redynamisation du système éducatif ivoirien. Si pour certains, cette initiative de la ministre Mariatou Koné est salutaire dans la mesure où elle vise à repositionner l'école ivoirienne , ce n'est pas le cas pour d'autres. La preuve c'est que, le mardi 12 octobre, un invité de l'émission-débat, Le Talk de Lifetv, s'est insurgé contre l'organisation de ces moments de concertation nationale. Pour le chargé de communication adjoint du congrès constitutif du nouveau parti de l'ex- président de la Republique, Lago Fabrice puisque c'est de lui qu'il s'agit, la tenue de ces assises n'était pas nécessaire pour la simple raison que, les deux ministres sont issus de la même formation politique, le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix. " Une dame qui a été ministre de l'Éducation nationale pendant dix ans, dès qu'elle est remplacée, sa successeure arrive et, la première chose qu'elle fait, c'est de faire des Etats généraux. Et pourtant, un parti politique est censé avoir une vision. Dès lors que, les deux ministres sont issus du même parti, il ne devrait pas avoir nécessité de faire les États généraux", a-t-il expliqué. Et d'ajouter "Soit on lui a transmis les dossiers où il n'y a rien du tout, soit elle accuse sa prédécesseure de n'avoir rien fait. Mais j'estime que, lorsqu'on est issu du même parti politique, tandis qu'on a un projet pour chaque secteur d'activité notamment l'école, et quand on applique cette vision qu'on a depuis l'opposition, il n'y a pas nécessité après dix ans de faire une remise en cause". A écouter Lago Fabrice, l'actuelle ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation, Mariatou Koné met à nu à travers son initiative, la mauvaise gestion de l'école par sa prédécesseure qui engage le parti au pouvoir.

Lauthentic

Abonne-toi à ma page, click like, commente

Content created and supplied by: Lauthentic (via Opera News )

Lago Fabrice Laurent Gbagbo Mariatou Koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires