Sign in
Download Opera News App

 

 

Sons discordants sur le retour de Gbagbo : Grosses incertitudes sur la date du 17 juin prochain

Alors que , Justin Koné Katinan confirme, mercredi, l’arrivée de son mentor, le président fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI), l’ex chef de l’Etat ivoirien, pour le 17 juin 2021, à Abidjan, du côté du Gouvernement, on évoque « des discussions qui sont en cours » pour arrêter une décision officielle.

 « Laurent Gbagbo vient le 17 juin 2021 par un vol de Brussels Airlines », a confirmé M. Koné Katinan, affirmant qu’aucune « aucune restriction n’a été formulée par le Gouvernement qui est notre partenaire dans l’organisation du retour » de l’ex président Laurent Gbagbo.

Du côté du Gouvernement, il est difficile d’affirmer que Laurent Gbagbo pourra rentrer dans son pays le 17 juin prochain comme annoncé par les responsables de sa formation politique, si l'on s'en tient aux propos du porte-parole du Gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres tenu mercredi 09 juin 2021.

Amadou Coulibaly a annoncé à la presse que les discussions sur la date de retour de l'ancien Président dans son pays se poursuivent et ses émissaires ont une rencontre le jeudi 10 juin 2021avec le ministre de l'Intérieur.

« Je vous ai dit que les discussions se poursuivent. C'est ce qu'il faut retenir. Le ministre de la Réconciliation a pris acte d'une date qui a été annoncée dans les médias et que tout le monde a découvert dans les médias. Pour notre part, nous, nous en tenons au cadre de discussion qui a été mis en place pour que toutes les conditions soient réunies pour un retour apaisé de Monsieur Laurent Gbagbo. Nous nous en tenons aux conclusions qui vont sortir de ce cadre de discussion. (..) Il y a un cadre qui est défini, c'est ce cadre-là qui va donner les informations sur lesquelles les deux parties vont convenir sur les détails de l'arrivée puisqu'il y a plusieurs étapes. Les discussions se poursuivent », a expliqué, le porte-parole du Gouvernement.

Il a par ailleurs indiqué que le Gouvernement s'en tient à la volonté affichée par le Chef de l'Etat quant au retour de son prédécesseur au pays. Non sans préciser qu’un cadre de discussions s'est mis en place et à aucun moment le dialogue a été rompu. « Les discussions se poursuivent donc. Une fois que quelque chose aura été arrêté, en ce moment tout le monde sera informé de façon officielle », a insisté, le ministre ivoirien de la Communication et des Médias.

« Je ne peux pas en dire plus puisque les discussions se poursuivent et quand les conclusions auront été arrêtées, tout le monde sera informé et de façon officielle », a-t-il conclu.

Les deux parties semblent ne pas s’entendre sur « le format » de l’accueil de l’ancien président.

Les partisans de Laurent Gbagbo envisagent un accueil triomphal, quand des partisans du pouvoir, évoquent « un retour en catimini ».

En attendant, les partisans de Laurent Gbagbo s’activent à un accueil festif. Depuis le début de la semaine, des panneaux portant la photo de l’ex-président sont perceptibles à certains endroits de la capitale économique, Abidjan.

En avril, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara avait donné son avis pour le retour de Laurent Gbagbo, précisant que l’ex président jouira des avantages dus à son statut d’ancien président de la République. 

Une semaine après l’acquittement définitif de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, Alassane Ouattara a indiqué que les deux hommes sont « libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent », précisant que les frais de voyage de l’ancien président, ainsi que ceux de sa famille, seront pris en charge par l’État.

Edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

Gouvernement Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires