Sign in
Download Opera News App

 

 

Après la création du PPA-CI, voici les dossiers brûlants qui attendent Laurent Gbagbo

Maintenant que le décor est planté, place au jeu ! Après la création officielle de son nouveau parti politique, le Parti Africain des Peuples de Côte d’Ivoire (PPA-CI), l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo qui veut accorder à cette formation politique, une dimension panafricaine, a du pain sur la planche.

 

Pas de temps mort, pour l’ancien chef d’état aujourd’hui âgé de 76 ans, qui dans sa posture de défenseur de la souveraineté des peuples Africains, qu’il s’efforce d’incarner, suscite sans doute de grosses attentes en Côte d’Ivoire et ailleurs sur le continent, dans une opinion publique aux prises avec la politique Française en Afrique. D’abord, sur le plan local, les attentes sont fortes.

 

De retour au-devant de la scène politique, l’icône de la Gauche Ivoirienne, devra montrer de la poigne face au régime en place sur des questions de politique intérieure, tels que les réformes constitutionnelles en vue, la libération des prisonniers politiques et militaires, le retour des exilés et plus lourd encore, la position de la Côte d’Ivoire sur des dossiers sensibles tels que la réforme monétaire ou l’implication de la France dans la lutte anti-terroriste aux côtés de l’état Ivoirien.

 

Ces défis politiques internes n’épargnent pas pour autant à l’ancien président Ivoirien, les crises extérieures qui essaiment dans les différentes régions du continent, notamment en ce qui concerne les conflits ouverts entre certains gouvernements et la France. Au Mali, la voix de Laurent Gbagbo est attendue.

 

Nombreux sont certainement ces militants souverainistes panafricains au Mali qui espèrent un soutien politique extérieur symboliquement fort, sur le plan régional. Et le profil de l’ex chef d’état Ivoirien, sorti vainqueur d’un procès de 10 années à la Cour Pénale Internationale (CPI) suite à son éviction manu militari du pouvoir avec l’aide de l’armée Française, semble parfait pour faire monter les enchères et légitimer la posture de la junte dirigée par le Colonel Assimi Goïta.

 

D’autres théâtres d’explications idéologiques devraient également se dessiner pour le fondateur du PPA-CI. Les foyers de confrontation entre les masses populistes de ces pays bouillonnent déjà. En Guinée-Conakry, où un putsch renversait le 05 Septembre dernier le pouvoir du président Condé, au Sénégal, au Burkina Faso où la force Française de Barkhane est également prise à partie par une certaine opinion qui l’accuse de soutenir les groupes djihadistes.

Des étincelles pourraient s’allumer ailleurs sur le continent en dehors de l’espace sous-régional Africain. Et le PPA-CI avec à sa tête un certain Laurent Gbagbo, devra monter au front pour prendre sa place dans le débat ‘’souverainiste’’.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires