Sign in
Download Opera News App

 

 

Division de la gauche ivoirienne : Simone Gbagbo, va-t-elle enfin créer son propre parti ?

Non-contente de son traitement par ses « anciens camarades de Parti », l’ancienne première dame Simone Ehivet Gbagbo va-t-elle se résoudre à créer son propre parti ?

Revenu au pays en juin 2021, Laurent Gbagbo a vite fait de mettre fin au bras de fer avec Pascal Affi N’Guessan dans le contrôle du FPI. L'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen a décidé de créer un nouveau parti. Chemin faisant, l’une des camarades socialistes et non des moindres Simone Ehivet Gbagbo émet des réserves.

Dans un communiqué de presse consécutif à sa nomination dans le groupe de réflexion du parti naissant, cette militante de renom a dénoncé des manquements, et même un manque de considération à son égard. Non-contente de son traitement par ses « anciens camarades de Parti », l’ancienne première dame va-t-elle se résoudre à créer son propre parti ?

La question ne manque pas d’intérêt. Les camarades Laurent Gbagbo et Simone Ehivet ne s'accordent plus sur de nombreuses questions. Le malaise a même impacté leur vie de couple au point que le divorce soit envisagé. Le choix des réseaux sociaux pour montrer qu'elle n'est pas associée comme il se devait par celui qui est encore officiellement son époux trahit une autre divergence au sein des camardes de la gauche socialiste.

De l’autre côté, Simone Ehivet Gbagbo est une femme politique d’expérience. Elle a ses arguments. Après le retour au pays de Laurent Gbagbo et ses premiers discours jugés offensifs, Simone Ehivet Gbagbo avait fait une longue sortie le jullet. Elle avait alors choisi de prôner la paix. L’ex-première dame parlait ainsi de « l’Amour avec grand A envers tous les concitoyens, peu importe leur ethnie, leur religion ou obédience politique ».

C’est dire que le discours de Simone Ehivet Gbagbo diffère fortement de celui de Laurent Gbagbo ; elle qui semble-t-il veut représenter une autre alternative pour la gauche socialiste. N'oublions surtout pas qu'en décembre 2019, Simone Gbagbo déclarait à « Jeune Afrique » que la vision portée par le FPI ne devrait pas s’arrêter avec Laurent Gbagbo.

« Notre vision, ce n’est pas Gbagbo Laurent. Notre vision, c’est la Côte d’Ivoire nouvelle. Le jour où Gbagbo Laurent ne sera plus là, notre vision ne doit pas mourir », déclarait-elle. Le 06 juillet dernier, Simone Ehivet Gbagbo a encore parlé de la vision. « Je voudrais terminer mes propos en vous invitant à garder le cap, les yeux fixés sur la vision », indiquait-elle. Aujourd’hui, Simone Ehivet Gbagbo peut-elle représenter une alternative crédible en portant la vision de la gauche socialiste ivoirienne ? Pour cela, va-t-elle enfin créer son propre parti ? Seule l’évolution de l’actualité pourra nous situer.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

fpi laurent gbagbo simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires