Sign in
Download Opera News App

 

 

Décès du Président du COSIM, Cheickh Mamadou Traoré, Guillaume Soro fait une révélation importante

En ce jour qui marque le début du mois de carême, mois spirituel chez les musulmans, il a plus à Dieu de rappeler à Lui le président du Conseil Supérieur des Imams (COSIM) Cheikh Al Aïma Mamadou Traoré.

Cette disparition est d'une grande portée pour non seulement les musulmans mais aussi pour toute la Côte d'Ivoire. C'est en cela que l'ancien président de l'Assemblée nationale a tenu à exprimer sa compassion à l'endroit de la famille de l'illustre disparu mais aussi à tous les ivoiriens.

« C’est avec une très grande amertume que j’apprends le rappel à Dieu, ce jour mardi 13 avril 2021, premier jour du mois sacré du Ramadan, du Cheikh Al Aïma Mamadou Traoré, Président du Conseil Supérieur des Imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’Ivoire (COSIM).» a-t-il lancé.

Il poursuit en ces termes : « En cette douloureuse circonstance, j’adresse mes sincères condoléances à sa famille, à l’ensemble de la communauté musulmane dont il était l’un de ses plus valeureux membres et à la Côte d’Ivoire toute entière qui perd ainsi l’un de ses illustres fils. »

Le fils de Ferkéssédougou a ensuite tenu à saluer la mémoire de celui-ci en ces propos : « Je salue la mémoire de ce grand Imam, qui toute sa vie durant a su se mettre au service de l’Islam et a œuvré sans relâche, au dialogue et à la bonne entente entre les communautés religieuses de notre pays. »

Guillaume n'ignore également pas les qualités du défunt, il le trouvait d'ailleurs discret : « Du Cheickh Al Aïma Mamadou Traoré, je garde le souvenir d’un homme discret, conciliant et à l’écoute de tous ; un homme qui, au-delà des contingences et des partis pris, savait donner le juste conseil. 

Que Dieu le Tout-Puissant, le miséricordieux, lui accorde le paradis. 

Repose en paix Cheickh et que la terre te soit légère. »

Content created and supplied by: Sphinx (via Opera News )

COSIM Côte d'Ivoire Mamadou Traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires