Sign in
Download Opera News App

 

 

Faiblesse de la CEDEAO face aux coups d'État : un juriste propose la fermeté et le recours à la CPI

Comme en août 2020 à Bamako, un coup de force militaire a encore conduit en ce début de mois de septembre 2021 à un renversement à Conakry. La CEDEAO malgré ses efforts reste impuissante. Pour le juriste Pierre Soumarey, il faut aller loin dans la répression.

Créée le 28 mai 1975 à Lagos, la CEDEAO milite pour la paix et la stabilité régionales en vue de réaliser l’intégration économique. Malheureusement, cette sous-région ouest-africaine se trouve être très instable en raison des crises, des coups d’État, du terrorisme, etc. Aujourd’hui, la CEDEAO rassure de moins en moins les populations de l'Ouest africain. D’où la nécessité de se réinviter.

Pierre Soumarey pour qui les régimes juridiques internes applicables aux auteurs de coups d’État ont démontré leurs limites opte pour des mesures plus dissuasives. « Il convient que la CEDEAO pour renforcer son dispositif actuel, prévoit conjointement avec l'UA et l'ONU, des poursuites pénales au plan régional et devant la CPI contre les auteurs de coups d’État, pour ne pas leur permettre de légitimer par la suite leur forfait, par des élections, et s'absoudre au plan national par une loi d'amnistie », propose-t-il.

Pour l'homme de droit franco-ivoirien, il est impératif aujourd’hui, de repenser les instruments internationaux applicables aux coups d'État « pour les rendre plus coercitifs et contraignants ». Pour cela, les États devraient « renforcer à l'intérieur de leur droit interne l’impunité à l'égard des auteurs de tentatives de coup de force ou d'anciens putschistes, pour exercer un effet dissuasif à l'égard de cette tentation politique ».

Rappelons qu'après plus de 46 ans d'existence, la CEDEAO reste fortement secouée par son instabilité sociopolitique. En dehors des foyers de tension, cet espace est aussi confronté à la méconnaissance des textes fondateurs et des traités de lois par les populations. Les intérêts particuliers prennent le pas sur les nobles ambitions de la communauté et les décisions prises sont le plus souvent sans grand effet. 


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

bamako cedeao conakry cpi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires