Sign in
Download Opera News App

 

 

Jean Bonin, ex cadre du FPI, invite Guillaume Soro à demander "pardon" au président Alassane Ouattara

L'actualité politique en Côte d'Ivoire a été marquée ce mercredi 21 juillet 2021 par une importante annonce allant dans le sens de la decrispation des relations entre 2 des principaux leaders politiques.

En effet, comme annoncé en ce jour par le porte-parole du gouvernement, le Président de la République Alassane Ouattara et l’ex Président de la République Laurent Gbagbo se rencontreront le mardi 27 juillet 2021 au Palais Présidentiel d’Abidjan Plateau .

Après donc sa visite au président du PDCI-RDA, Henri Konan Bedie, les 10 et 11 juillet 2021 à Daoukro, l'ancien président de la République effectuera sa seconde visite politique, depuis son retour en Côte d'Ivoire, au palais présidentiel.

Une rencontre qui sera à coup sûr une avancée notable dans le processus de réconciliation initié par le président de la République.

Heureux de cette annonce, Jean Bonin, ex cadre du FPI, dans une analyse politique, parue sur ses réseaux sociaux, a salué cette initiative prise par les 2 leaders de se rencontrer et se parler pour mettre fin aux propos non conventionnels émis par certains de leurs militants.

Dans le même élan, Jean Bonin a invité l'ancien président de l'assemblée nationale, Guillaume Soro, à faire profil bas en demandant ouvertement pardon au président Ouattara.

Jean Bonin :

" La politique, dit-on, c’est la saine appréciation des réalités du moment.

(...) Je voudrais conseiller à Soro de changer de stratégie. Cela demande qu’il s’asseye fermement sur son ego et fasse preuve d’humilité. Ne dit-on pas que l’humilité précède la gloire ?

(...) Je conseille à Soro, dans la droite ligne de l’initiative prise par le député Alain Lobognon, de mettre balle à terre en demandant à ses communicants d’avoir le bon ton. Ce n’est pas un signe de faiblesse. Je souhaiterais qu’il trouve les ressorts nécessaires pour détendre l’atmosphère entre lui et le chef de l’Etat. La marge de manœuvre politique qui lui reste aujourd’hui pour revenir au pays et reprendre sa place dans le jeu politique est très mince. L’espèce de « Sabary Day » que je préconise lui ouvrira les portes du paradis ivoirien. Pour avoir moi-même été par deux fois en exil, en avril 2011 et en novembre 2020, je mesure ses tourments intérieurs actuels. Personne n’aime être en exil. Il a selon moi entre ses mains les clefs de son problème. Tous mes encouragements à l’honorable Lobognon."

Une sortie qui fera très certainement les choux gras des débats politiques notamment du côté des partisans de Guillaume Soro. Après la rencontre Ouattara-Gbagbo, assisterons nous à une rencontre Soro-Ouattara ?

Pour l'instant nous en sommes peut-être encore loin mais nous pouvons en rêver pour l'union et la paix entre nos leaders politiques.

Aimé. Y

Content created and supplied by: Aimé.Y (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire guillaume soro henri konan bedie laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires