Opera News

Opera News App

Rafale: duel franco-américain en perspective dans le ciel ukrainien?

FAIZANVAMY
By FAIZANVAMY | self meida writer
Published 12 days ago - 41 views

La France s’apprêterait à proposer des Rafale à l’Ukraine. Un marché d’une tout autre ampleur que celui qui vient d’être remporté en Grèce. Pourtant, Emmanuel Macron serait confiant. Mais l’Élyséen mesure-t-il vraiment les risques qu’un tel contrat peut impliquer, au-delà du piétinement des plates-bandes de Washington?

L’Ukraine entérine le renouvellement complet de sa flotte de chasse, pour l’heure composée d’avions de combat soviétiques: Mig-29, Su-24, Su-25 et Su-27. 

Selon le site Intelligence Online (IOL), ce plan aurait été entériné par Kiev «dans le plus grand secret». 7,5 milliards d’euros seraient ainsi sur la table, pour une première acquisition de six à douze appareils entre 2023 et 2025 puis d’une trentaine entre 2025 et 2030, précise pour sa part le site Opex360 qui rappelle les grandes lignes du plan «Air Force Vision 2035» adopté par Kiev en mai dernier.

En lice pour prendre la relève des Mig et des Sukhoi: des avions légers, tels que le F-16V de l’Américain Lockheed Martin, mais aussi des appareils multirôles, plus lourds. «Ce qui ouvrirait la compétition au Rafale de Dassault et au FA-18 de Boeing», estime IOL. Selon les sources de ce site spécialisé dans le renseignement, le dossier Rafale serait ainsi «tout en haut» de l’agenda de la prochaine visite d’Emmanuel Macron en Ukraine. Un déplacement initialement prévu fin mars mais reporté.Marché stratégique pour Washington

«Dans un tel contexte, cela ne me surprend pas que les Rafale se présentent», réagit auprès de Sputnik le général (2S) Dominique Trinquand. Le haut gradé évoque la crise entre l’Ukraine et la Russie dont le complexe industriel fournissait à Kiev son matériel militaire. Pour autant, notre interlocuteur envisage difficilement une issue positive sur le marché ukrainien pour le dernier-né de Dassault Aviations.

Même son de cloche du côté d’Olivier de Maison Rouge, avocat spécialisé en intelligence économique. Pour lui, l’Ukraine demeure un marché hautement stratégique «dominé par les Américains qui directement ou indirectement ont alimenté les conflits diplomatiques locaux» souligne-t-il. «On peut être surpris que la France se positionne», réagit le juriste. 

En effet, au-delà du «camouflet majeur» que constituerait cette volonté ukrainienne de s’équiper à l’Ouest, IOL souligne que les Américains ne vont «pas rester les bras croisés» face à une éventuelle initiative tricolore. Le média rappelle notamment les centaines de millions de dollars que l’Oncle Sam déverse au profit des autorités locales. «De plus, Washington assiste au plus près le complexe de défense ukrainien: de nombreux officiels américains sont ainsi en poste au sein des entités du ministère, comme le conglomérat de défense UkrOboronProm», conclut-t-il. Un entrisme pas destiné à favoriser des intérêts autres que ceux des États-Unis.

Macron optimiste sur les chances françaises

Côté français, on rêve de capitaliser sur les succès obtenus en Grèce. Là-bas, Paris a conclu une vente de Rafale en un temps record et tient la dragée haute à Washington sur un contrat de frégates. 

Mais le Président français serait bien plus optimiste dans les chances du Rafale de «s’imposer dans cet ancien bastion de l’industrie russe», d’après le média en ligne, grâce au réseau commercial développé dans le cadre d’autres contrats d’armement passé avec l’Ukraine. L’achat auprès du français Ocea, l’été dernier, de vingt patrouilleurs légers FPB 98, est un des exemples évoqués par le site spécialisé. D’ailleurs, l’Élysée aurait anticipé un obstacle récurrent dans les contrats avec l’Ukraine: le manque de trésorerie de Kiev. Comme le relate Intelligence Online, ce potentiel contrat Rafale devrait être ainsi «presque entièrement garanti (85%) par Paris. Bercy a déjà prévu une enveloppe de 1,5 milliard d’euros pour parer à cette éventualité.»

Reste également à mesurer, au-delà des chances de succès, les risques pour Paris de s’engager dans une telle affaire. Les contrats d’armement sont féconds en coups fourrés et autres mauvaises surprises. Le précédent avec la Pologneen 2015 l’atteste douloureusement. À cette époque, Varsovie avait exigé de Paris l’annulation d’un contrat passé avec Moscou et portant sur deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) Mistral, sous peine de rompre un contrat plus important (3,1 milliards d'euros) portant sur cinquante hélicoptères Caracal. Un deal fraîchement remporté par Eurocopter (Airbus hélicoptère). Paris cédera, mais un an plus tard, à l’occasion d’un changement de gouvernement, les autorités polonaises déchireront tout de même le contrat Caracal pour se ruer dans les bras des Américains sans même repasser par un appel d’offres.

Bien que, pour sa part, le général Trinquand ne croie pas à une telle éventualité, l’Ukraine ne pourrait-elle pas à travers le mirage d’une vente de Rafale influer sur la ligne diplomatique de Paris vis-à-vis de Moscou?

Content created and supplied by: FAIZANVAMY (via Opera News )

Tags:      

Kiev Rafale Ukraine
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Il y a 60 ans, Youri Gagarine devenait le premier homme à voler dans l'espace

1 hours ago

3 🔥

Il y a 60 ans, Youri Gagarine devenait le premier homme à voler dans l'espace

Sénat Côte d’Ivoire : Ahoussou Kouadio officiera la cérémonie solennelle d’ouverture demain

3 hours ago

664 🔥

Sénat Côte d’Ivoire : Ahoussou Kouadio officiera la cérémonie solennelle d’ouverture demain

Depuis Anono, Assoa Adou révèle une visite d'Amadou Soumahoro à Gbagbo

16 hours ago

13927 🔥

Depuis Anono, Assoa Adou révèle une visite d'Amadou Soumahoro à Gbagbo

Vladimir Poutine élu l’homme le plus sexy de Russie

20 hours ago

0 🔥

Vladimir Poutine élu l’homme le plus sexy de Russie

Sports/ football : le palmarès de l'international ivoirien Seydou Doumbia

23 hours ago

529 🔥

Sports/ football : le palmarès de l'international ivoirien Seydou Doumbia

L'Allemagne fait ses adieux à Mme Angela Merkel

1 days ago

15367 🔥

L'Allemagne fait ses adieux à Mme Angela Merkel

Emploi : voici des métiers interdits aux femmes dans le monde

1 days ago

99 🔥

Emploi : voici des métiers interdits aux femmes dans le monde

Yamoussoukro: un Saurien sort de son habitat, et perturbe la quiétude des populations

1 days ago

47 🔥

Yamoussoukro: un Saurien sort de son habitat, et perturbe la quiétude des populations

Serbie : Un véhicule anti-aérien fait un accident spectaculaire

1 days ago

284 🔥

Serbie : Un véhicule anti-aérien fait un accident spectaculaire

Yamoussoukro : un caïman en divagation, la réaction des secouristes

1 days ago

6429 🔥

Yamoussoukro : un caïman en divagation, la réaction des secouristes

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires