Sign in
Download Opera News App

 

 

Morts de manifestants au Tchad:"Ce sont des sacrifices pour rien’’,explique un journaliste Malien

L'on estime à au moins 6, le nombre de personnes tuées ce Mardi 27 Avril à Ndjamena, au Tchad, lors de manifestations contre la junte militaire qui s’est emparée du pouvoir à la mort du chef de l’état en exercice, Idriss Deby Itno. Des sources non gouvernementales avancent même des chiffres allant de 9 à 11 morts. 

Des pertes en vies humaines et au bout, la consolidation du pouvoir du Comité Militaire de Transition (CMT) avec à sa tête, le Général Mahamat Deby Itno, contre l’autorité duquel ces manifestants s’étaient dressés pour défendre la constitution. Pour le journaliste Malien, Adama Coulibaly, patron du groupe Global Media à Bamako, ‘’ce sont des sacrifices pour rien du tout’’. 

Dans son analyse sur la situation au Tchad qu’il nous livrait ce Mercredi 28 Avril, le confrère a déploré le caractère inopportun et surtout inefficace de ces manifestations de rues. ‘’ L'opposition en faisant ses manifestations, elle est en retard. Si elle devait faire changer les choses, c'était bien avant le décès de Deby. On l'a vu au Gabon, au Togo. C'est peine perdue pour l'opposition. Ce sont des sacrifices pour rien du tout’’, a-t-il indiqué. Cette agitation des opposants autour de l’accession au pouvoir, il en est convaincu, ‘’cela ne va rien changer’’. 

Pendant ce temps, les familles des victimes pleurent leurs morts. Premières victimes d’un régime martial qui s’installe au Palais Rose dans le sang.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

adama coulibaly idriss deby itno tchad togo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires