Sign in
Download Opera News App

 

 

Menaces sur l’alliance FPI-RHDP : ‘’Cela ne nous émeut guère’’, proche d’Affi

Depuis ce Jeudi 06 Janvier, la position du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) au pouvoir sur les poursuites judiciaires que prévoit la justice Ivoirienne contre les opposants impliqués dans la campagne de désobéissance civile de 2020, est connu.

 

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du parti présidentiel l’a clairement exprimée dans un communiqué relayé par voie de presse : ‘’Le RHDP voudrait rappeler que la recherche de la vérité sur les faits qui se sont produits en Côte d’Ivoire au cours de la période ciblée par les enquêtes n’est pas inconciliable avec la réconciliation, encore moins le dialogue politique. Le RHDP tient à rappeler que ces faits sont d’une gravité telle qu’il importe de savoir ce qui s’est réellement passé et surtout de connaître le degré de participation des personnes incriminées. Cela nous semble capital et même préalable à la réconciliation véritable que les Ivoiriens appellent de tous leurs vœux.

 

La Justice ivoirienne est donc dans son rôle ; le Procureur de la République est dans le champ de ses prérogatives lorsqu’il informe l’opinion publique des suites judiciaires d’une procédure qui, en réalité, n’a pas commencé le 27 décembre 2021, mais ne fait que se poursuivre’’. Par ailleurs, le parti au pouvoir note que ‘’le dialogue politique ne saurait être une entrave au fonctionnement normal de la justice, car, ce que le PDCI-RDA et le PPA-CI qualifient de « graves accusations assorties de menaces de poursuites judiciaires, contre des dirigeants des partis de l’opposition », s’inscrit dans le cadre de procédures régulièrement engagées par les autorités judiciaires compétentes. Les décisions prises à l’issue de ces procédures s’imposent à tous, et ne peuvent participer à juste titre que de l’indépendance des pouvoirs’’.

 

Certes, le camp présidentiel affiche clairement sa volonté de voir les procédures judiciaires contre les meneurs de la désobéissance civile aboutir, mais parmi les personnalités dans le collimateur de la justice, figure un certain Pascal Affi Nguessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI), dont la formation politique est engagée dans un processus de rapprochement avec le RHDP.

 

Le 13 Novembre dernier, lors du 6ème congrès extraordinaire de l’ex parti présidentiel, Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, le martelait du haut de la tribune du Palais des sports de Treichville à Abidjan : ‘’Notre présence traduit la volonté du RHDP et de son président, Alassane Ouattara d’un rapprochement avec son jeune frère, le président Affi Nguessan’’. L’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo l’avait d’ailleurs précédé en ce sens lors de son dernier séjour en Hexagone au terme duquel il se disait disposé dans une interview, à nouer une alliance avec le RHDP ‘’si c’est cela qui est la voie de la réconciliation, la voie de la paix en Côte d’Ivoire…’’.

 

Alors que les tractations sont encore en cours comme nous le révélait ce Vendredi, Alfred Guéméné, vice-président du FPI, pour matérialiser cette alliance, le camp présidentiel se range ouvertement du côté du procureur de la république dans sa volonté de lancer des poursuites contre les auteurs de la désobéissance civile dont Affi Nguessan. Le pouvoir en place à Abidjan se risquerait-t-il à se fragiliser davantage en se mettant à dos les frontistes après mis en adversité avec le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le camp Soro et l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) ?

En tout cas, au FPI, Alfred Guéméné nous l’indiquait clairement : ‘’Cela ne nous émeut guère…En conformité avec la résolution du congrès du 13 novembre, la direction du FPI a donné mandat à notre président de créer les conditions de l'effectivité d'une alliance avec ceux qui, comme nous, sont pour la paix et la réconciliation nationale. C'est cela qui nous semble prioritaire. Nous avons un objectif précis qui est d’établir une alliance avec le RHDP. Donc on attend la matérialisation’’.

Les enjeux stratégiques prendront-t-ils le pas sur les rancunes politiques ? Affi Nguessan a moins le pied sur un caillou.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Le RHDP

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires