Sign in
Download Opera News App

 

 

Le meeting de mobilisation pour le retour de Laurent Gbagbo annulé, voici les raisons avancées

Prévu pour ce samedi 15 Mai 2021 au stade de Gonzagueville dans la commune de Port-Bouët, le meeting de mobilisation pour le retour de l’ex-président Laurent Gbagbo dans le cadre de la paix et de la réconciliation des ivoiriens vient d’être annulé par la préfecture d’Abidjan. Cet arrêté d’interdiction, signé du secrétaire général 1 de la préfecture d’Abidjan, est tombé dans la soirée du vendredi 14 Mai 2021. Cet arrêté, selon la préfecture d’Abidjan, vise à éviter un éventuel affrontement entre deux organisations ayant demandé le même site, le même jour et aux mêmes heures.

« Vu la demande d’autorisation de manifestation publique au stade de Gonzagueville, comme de Port-Bouët du 15 Mai 2021 du secrétaire chargé du district d’Abidjan du collectif des victimes en Côte d’Ivoire en date du 10 Mai 2021 Pour l’exécution des décisions de justices de condamnation de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ; Vu le courrier d’information du secrétaire général du front populaire ivoirien (FPI) en date du 10 Mai 2021 relatif à un meeting de mobilisation pour le retour de Laurent Gbagbo au stade de Gonzagueville, commune de Port-Bouët, le 15 Mai 2021 ;

Vu l’urgence ;Considérant que les deux réunions sont programmées pour tenir sur le même site, le même jour et aux mêmes heures ; Considérant les risques d’affrontements et de trouble à l’ordre public. La réunion du collectif des victimes en Côte d’Ivoire prévue le samedi 15 Mai 2021 au stade Gonzagueville est interdite. Le meeting de mobilisation pour le retour de Laurent Gbagbo organisé au stade de Gonzagueville, commune de Port-Bouët, le samedi 15 Mai 2021 est interdit. Tout contrevenant à ces interdictions est passible des sanctions prévues par la législation en vigueur » indique l’arrêté.

Pour les proches de l’ex-président Laurent Gbagbo, le prétexte tout trouvé par la Préfecture d'Abidjan, qui a pris cet arrêté, est d'éviter un affrontement avec de supposées victimes, qui menaçaient, selon elle, de tenir un regroupement sur le même lieu, le même jour à la même heure, alors que ces gens n’ont aucune autorisation, contrairement aux organisateurs. Connaissant ce type de stratégie déjà vu et surtout pour éviter tout piège et protéger la relative paix sociale actuelle, le vice-président Damana Adia Pickass, organisateur principal des rassemblements pacifiques de ce weekend, dit avoir pris acte de cette décision d'interdiction qui concerne aussi le giga meeting de Bonoua qui devait se tenir le dimanche 16 Mai 2021 quoique non mentionné dans cet arrêté. Afin d’éclairer l’opinion, appeler à l’apaisement et rassurer tous les ivoiriens, une conférence de presse est prévue pour ce samedi.

Auteur: N. Devinci

Vos partages et commentaires sont vivement attendus

Content created and supplied by: N.Devinci (via Opera News )

laurent gbagbo port-bouët

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires