Sign in
Download Opera News App

 

 

Gestion des transitions africaines : Mahamat Idriss Déby (Tchad) est-il le plus crédible ?

Après les coups d’Etat au Mali, au Tchad et en Guinée, des transitions sont en cours dans ces pays pour rétablir l’ordre constitutionnel, suite à des élections démocratiques.

Si au Mali et en Guinée, personne ne connait la date exacte de ces nouvelles élections démocratiques malgré les menaces de la CEDEAO, au Tchad, les choses sont différentes.

En effet, dans une interview exclusive récemment accordée à France 24, le président de la transition tchadienne, Mahamat Idriss Déby a déclaré que le calendrier de cette transition prévue pour durer 18 mois "est dans le bon timing" pour être respecté et qu’un dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques ainsi que les groupes armés est en train de se concrétiser.

Il a saisi l’occasion pour avertir qu’un retour des mercenaires tchadiens de Libye n’est pas acceptable sans un désarmement préalable.

M. Déby va-t-il respecter ce délai de 18 mois ou reporter les échéances? A l’écouter, la volonté y ait. Il reste simplement à joindre l’acte à la parole.

La transition au Mali était d’ailleurs sur la même voie avant un revirement spectaculaire de situation qui plonge actuellement l’opposition dans l’incertitude.

En Guinée, la junte affirme haut et fort qu’elle va rendre le pouvoir aux Guinéens. Mais aucun chronogramme précis n’a été dévoilé par Mamadi Doumbouya et ses hommes. La transition en Guinée n’a donc ni tête, ni queue. Elle pourrait durer plus longtemps que le peuple le pense.

L’on ose croire que Mahamat Idriss Déby ne sera pas ‘’contaminé’’ par ce syndrome guinéen.

A l’issue des 18 mois fixés, les Tchadiens seront situés quant à la crédibilité ou pas de l’actuel homme fort du régime.

Nathanael Yao

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

cedeao libye mahamat idriss mali tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires