Sign in
Download Opera News App

 

 

CEDEAO : la limitation du nombre de mandats présidentiels envisageable ?

L'autorité de la CEDEAO a rarement été autant mise à rude épreuve que maintenant. Les récents coups de force finalement actés, de fait, au Mali puis sans doute en Guinée, ont mis à nu ce qui ressemble à des limites de l'institution sous-régionale. Exit son rôle de gendarme. Puisqu'en plus de militer pour l'intégration économique sous-régionale, l'une de ses missions concerne la paix et la stabilité des États membres.

Toutefois, l'Afrique de l'ouest francophone a été le théâtre de plusieurs putsch ces dernières années que l'organisation n'a pas pu empêcher ni parevnu à rétablir l'ordre constitutionnel.

(Alpha Condé, renversé début septembre par les militaires refuse de signer sa démission)

Après 46 ans d'existence, il ne serait peut-être pas incongru de réformer l'institution pour la rendre plus efficace. Et lui donner les moyens d'intervenir. Pour ce qui concerne certaines questions touchant notamment à la limitation du nombre de mandats présidentiels, dans chaque État.

Des dispositifs juridiques peuvent très bien être pris pour cela. Sauf à vouloir protéger les membres de cette organisation. Une situation qui conduit justement à certains coups de force auquel on assiste impuissant.

En plus des sanctions ciblées et poursuites judiciaires contre les auteurs des coups d'État, le fait de tracer un canevas portant sur le respect de la Constitution dans chaque pays pourrait régler une partie du problème. Certes, la souveraineté de chaque État peut-être préservée, mais tout est question de volonté politique.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires