Sign in
Download Opera News App

 

 

Le député Assalé Tiémoko annonce la fin d'un cycle : voici l'appel pressant qu'il lance aux jeunes

Pour l'honorable Assalé Tiémoko, député maire de Tiassalé, l'heure de l'engagement des jeunes Ivoiriens a sonné. Car il affirme que nous allons vers la fin d'un cycle.

Pour cela, il tire la sonnette d'alarme, en lançant à travers un appel pressant adressé aux jeunes sur sa page Facebook "Tiémoko Antoine Assalé officiel", le jeudi 14 Octobre 2021, en leur disant "Jeunes, debout"

Pour ce Député de la Nation, cet appel est une répétition après un premier lancé en 2016, à la veille des législatives.

Ainsi rappelle-t-il :

<< J'avais appelé les jeunes qui pensent avoir des valeurs et qui pensent qu'ils peuvent apporter quelque chose à leurs populations, à s'engager sur le terrain pour récupérer des outils de transformation et d'actions tels que les mairies, les conseils régionaux et des postes de député.

Beaucoup n'y ont pas cru et n'ont pas bougé.>>

Aujourd'hui, il revient à la charge :

<< Jeunes, débout, engagez-vous, allez sur le terrain, c'est d'abord une affaire de volonté, ensuite une affaire d'idées et enfin une affaire d'un peu d'aides qu'on peut trouver quand on esr crédible.>>

Dans son interpellation à l'endroit des jeunes, Assalé Tiémoko leur a indiqué plusieurs pistes qui s'offrent à eux s'ils veulent servir le pays.

Ainsi dit-il :

<< Vous voulez servir votre pays? Passez des concours, travaillez au champ, montez vos affaires mais surtout engagez-vous pour les populations. 

Ceux qui ont gouverné ou gouvernent aujourd'hui ont commencé ainsi.>>

Donnant les raisons de son appel à un engagement des jeunes, l'honorable Tiémoko Assalé souligne :

<< Aujourd'hui, nous allons vers la fin d'un cycle, le temps a fait son œuvre et il faut que les futurs jeunes décideurs s'engagent avec courage, sortent des chambres des partis politiques, vulgarisent leurs idées, leurs rêves pour leur pays. 

En cinq, dix ou quinze ans d'engagement, on peut construire une histoire avec la population d'une région, d'un département, d'un pays. 

Engageons-nous partout, pour le pays et les populations, construisons le futur.>>

Le Maire de Tiassalé rappelle à la jeunesse que l'heure de s'occuper des Ivoiriens est venue.

<< Chacun le sent, chacun le voit, chacun commence à comprendre que la politique, ça sert à améliorer la vie des gens, ça sert à poser des actes concrets transforment une ville, une region, un pays.

Engagez-vous pour la politique pour la vie, pas pour la politique pour la mort.>>

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

tiassalé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires