Sign in
Download Opera News App

 

 

Souvenir d'un 4 octobre : ce jour-là, le Maréchal Mobutu décide de rompre avec Israël

Le 4 octobre 1973, le Président Mobutu Sese Seko prend la décision de rompre les relations diplomatiques avec Israël.

Tout commence en début septembre 1973, lorsque le président égyptien, Anouar el-Sadate, en conflit avec Israël, demande la solidarité et le soutien des Etats africains lors de la session de l’OUA à Alger.

Les Arabes font pression en promettant à l’Afrique des devises et du pétrole. Et ça marche. La plupart des pays africains, annoncent la rupture de leurs relations avec l’Etat hébreu, à l’exception du Malawi, du Lesotho et du Swaziland. Le Zaïre sera d'ailleurs parmi les premiers Etats africains à le faire, ce 4 octobre 1973. "Israël a été un loyal ami de mon pays, mais je me vois obligé de rompre les liens diplomatiques... L’homme peut choisir ses amis et non ses frères", déclarera le chef de l’Etat zaïrois, Mobutu Sese Seko.

Officiellement, Israël avait perdu tout contact politique avec la plupart des pays africains, mais les affaires ne s'étaient pas arrêtées pour autant. Dès le lendemain des ruptures, des "chargés d’intérêts israéliens" s’installèrent dans certaines capitales africaines, sous couvert d’ambassades occidentales. C’est le cas à Abidjan où un chargé d’intérêts s’installe sous couvert de l’ambassade de Belgique, avec juridiction sur le Gabon; à Nairobi, sous le couvert de l’Ambassade du Danemark, et à Accra sous le couvert de l’ambassade suisse avec juridiction sur le Togo. 

Ensuite, l’expertise israélienne en matière de sécurité étant appréciée sur le continent africain, malgré l’absence de relations officielles, des agents du Mossad, des émissaires militaires et des spécialistes de la protection rapprochée, continuaient à sillonner le continent. Ils assurent notamment des formations auprès des services de sécurité présidentiels.

Enfin, Mobutu fera la surprise : c’est le Zaïre qui sera le premier pays africain à franchir le pas, en rétablissant ses relations officielles avec Israël en 1982. Le Libéria lui emboîtera le pas en 1983, suivi de la Côte d’Ivoire et du Cameroun en 1986, puis du Togo en 1987. Aujourd’hui, plus de 40 pays africains entretiennent des liens diplomatiques avec l’Etat hébreu. 14 d’entre eux ont des ambassades à Tel Aviv.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires