Sign in
Download Opera News App

 

 

Mairie d'Abobo : Hambak avait-il choisi son successeur?

Hamed Bakayoko est décédé le 10 Mars dernier à Fribourg en allemagne des suites d'un cancer à l'âge de 56 ans créant un vide au sommet de l'Etat comme à la tête de la mairie d'Abobo. Si depuis le vendredi 26 Mars il a été remplacé à la primature par Patrick Achi qui assurait déjà un intérim depuis son hospitalisation et qui a formé dans la foulée, un gouvernement qui est à la tâche, au niveau de la commune la plus peuplée de Côte d'ivoire, rien n'a encore bougé jusque là.

Le conseil municipal d'abobo esr orphelin depuis trois mois de son premier responsable er c'est toujours le statu quo. Le lundi 26 Avril, il a même renu son premier conseil qui a permis d'adopter le budget de l'année 2021, sous la présidence de la ministre Kandia Camara en sa qualité de maire honoraire de la commune. Cela a suffit à certains pour affirmer que le choix était déjà fait pour la succession de Hambak surtout qu'elle faisait partie d'une liste restreinte de trois personnalités présentées comme potentiels successeurs dont Jeanne Peuhmond, 1er adjoint au maire et Ouattara Brahima, le 4e adjoint. Dans cette "guerre " de positionnement, chaque candidat y va de ses atouts et faiblesses.

Favorites, Kandia Camara a été bombardée ministre des affaires étrangères et deuxième personnalité du gouvernement Achi I et Jeanne Peuhmond vient, quant à elle, d'être promue vice-présidente de l'Assemblée Nationale. Si elles ont contre elles, leurs hautes fonctions au sommet de l'Etat ainsi que leurs responsabilités de oremier plans dans l'appareil RHDP, leur atout est qu'en plus de maitriser parfaitement l'administration leur cooptation peut etre une vraie promotion du genre surtout à Abidjan où, après le décès de Hortense Aka-Anghui il n'y a aucune femme maire.

Challenger, Ouattara Brahima est lui aussi un candidat sérieux. Très proche de l'ancien maire Adama Toungara (2001-2018), dans l'ombre de qui il a appris la gestion municipale jusqu'à devenir un de sesplus fidèles lieutenants, il s'est posé dans sa collaboration avec le défunt maire, comme incontournable. Il représentait régulièrement l'ancien premier ministre quand il etair empêché. Jeune, reconnu comme un homme de terrain, proche er aimé de la population, l'heure semble avoir sonné pour celui qui avait montré des velléités de candidature en 2018 avant de se ranger derrière le golden boy.

Et si Hamed Bakayoko lui, même en se rapprochant de lui, l'avait choisi et préparé pour lui succéder. Les jours et heures à venir nous situerons.

Content created and supplied by: Wilakossi19 (via Opera News )

allemagne côte d'ivoire fribourg hamed bakayoko kandia camara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires