Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès de l'affaire Sankara, qui veut étouffer la vérité ? Voici le document qui révèle un complot

Procès de l'affaire Sankara, qui veut étouffer la vérité ?Né le 21 décembre 1949 à Yako, en Haute Volta (Burkina Faso), Tomas Sankara est un un homme d'État anti-impérialiste, révolutionnaire, socialiste, panafricainiste.

Il a été président de la République de la Haute Volta, de 1983 à 1987, l'année à laquelle il fut assassiné, précisément 15 Octobre 1987 lors "d'un coup d'État qui a amené au pouvoir"(wikipédia) son compagnon d'armes et frère Blaise Compaoré actuellement exilé en Côte d'Ivoire.

La chose est claire, Thomas Sankara a été assassiné. Mais par qui? Pour le compte de qui? Il faut dire que depuis 1987 cette affaire est restée Classée en laissant les proches du défunt dans l'incertitude totale, en ce qui concerne les circonstances de sa mort. Et depuis des années, des organisations de droits de l'Homme en association continuent de mener sans relâche la lutte pour que la vérité soi enfin dite.

C'est en cela qu'on appris par surprise aucours de cette semaine que la justice Burkinabè va enfin interroger l'ancien président Balaise Compaoré au sujet de la mort de Thomas Sankara.

À peine cette information reçue, l'on a pu constater au cours de la semaine un certificat de décès de appartenant au défunt qui suscite beaucoup de réactions actuellement.

En effet il s'agit effectivement d'un certificat de décès de Thomas Sankara avec des informations choquantes. Selon ce document Thomas serait mort d'une '' mort naturelle ''

Alors que tout le monde entier sait que le président Thomas a été assassiné, pourquoi ceux qui ont établi ce document, au lieu de mettre ''mort par assassinat'' ont préféré mettre ''mort naturelle'' qui n'est pas en réalité le cas?

LASSENTINELLE93, Le pouvoir de voir et de faire voir.

Content created and supplied by: LASENTINELLE93 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires