Sign in
Download Opera News App

 

 

Naissance du PPA-CI : Laurent Gbagbo peut-il encore devenir président de ce pays ?

En créant le PPA-CI, ce week-end à Abidjan, le président Laurent Gbagbo marque son retour en politique, avec une nouvelle arme de combat. Mais, Laurent Gbagbo, peut-il encore avoir un destin présidentiel ?

En Côte d'Ivoire, la plupart des partis politiques d'influence ont des figures tutélaires. Ainsi le PPA-CI aura-t-il du mal à se dissocier de l'image de Laurent Gbagbo, même pour l'élection présidentielle de 2025. L'histoire de Laurent Gbagbo, va-t-elle ressembler à celle de Nelson Mandela devenu président en 1994, soit 04 ans après sa sortie de prison en 1990 ? Difficile de le dire aujourd’hui, à 04 ans des prochaines élections présidentielles prévues pour 2025. Mais l’appétit ne manque pas, rien qu’à écouter ses partisans.

Pour 2025, certaines raisons qui avaient justifié le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo en 2020 pourraient être désuètes. Il s'agit par exemple de la déclaration de candidature revêtue de sa signature dûment légalisée qui avait manqué en 2020, du renoncement à sa qualité de membre du Conseil constitutionnel au moins six (06) mois avant la date du premier tour du scrutin.

Cependant, lorsque ces verrous n'existeront plus, Laurent Gbagbo pourrait faire face à la jurisprudence instaurée en 2020. Le retrait de son statut d’électeur lié à sa condamnation en janvier 2018 à 20 ans de prison par la justice ivoirienne pour l'affaire dite du braquage de la BCEAO. Sans une loi d’amnistie d'ici l’élection prochaine, cette question pourrait de nouveau compromettre une éventuelle candidature de Laurent Gbagbo.

L’autre obstacle à la candidature de Laurent Gbagbo en 2025 pourrait venir de la réintroduction de la limite d’âge. Ce projet, qui tient à cœur au député Assalé Tiémoko, a déjà des souscripteurs. Si l'avis du président Alassane Ouattara comptera pour cette révision, il faut surtout rappeler son appel à ses rivaux afin de passer le pouvoir à une nouvelle génération.

De ce point de vue, le retour de la limite d’âge pourra constituer une arme politique pour obtenir le départ à la retraite des présidents Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Ainsi même en créant un nouveau parti, Laurent Gbagbo ne peut pas se targuer, à ce jour, de tenir entre ses mains tout son destin politique.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

laurent gbagbo nelson mandela

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires