Sign in
Download Opera News App

 

 

"Bête noire" du régime, le cas Soro divise l'entourage de Ouattara…le sort de Gbagbo à la primature

À quand me retour de l'ex chef du parlement Ivoirien Guillaume Soro à Abidjan ? 16 mois après le début de son exil Européen, le retour à Abidjan du leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS) reste l'une des patates chaudes entre les mains du président Ivoirien, Alassane Ouattara, qui continue à se montrer inflexible sur le sort de son ex filleul. 

Dans sa parution de ce Jeudi 22 Avril, le très introduit média panafricain, Africa Intelligence lève un coin de voile sur les tractations qui ont lieu dans le sérail du chef de l’état, autour du cas Soro. Selon le confrère, contrairement aux cas des militants du PDCI-RDA, incarcérés lors de la crise électorale du 3ème mandat, ‘’le dossier des militants de Générations et Peuples Solidaires (GPS)….est plus épineux’’. 


De nombreux partisans de l’ancien premier ministre croulent encore dans les geôles du régime. Lui-même reste sous le coup d’un mandat d’arrêt international doublé d’une condamnation à 20 ans de prison. Le confrère est formel : ‘’Le cas de Soro, objet de la vindicte de l’entourage présidentiel…divise. Aucune décision concernant ses militants n’a encore été arrêtée’’. 

De tous les opposants à Alassane Ouattara, Guillaume Soro semble être la bête noire. Car, informe Africa Intelligence, outre le dossier des militants du PDCI-RDA dont les libérations devraient s’accélérer ces prochains jours, celui de l’ancien chef d’état, Laurent Gbagbo ferait l’objet d’une gestion particulière au niveau de la primature où le premier ministre, Patrick Achi, se serait vu confier récemment la mission de prendre en main cette question délicate. 

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara guillaume soro primature

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires