Sign in
Download Opera News App

 

 

Mission de la CEDEAO / Un vice-président d’EDS prévient : "C’est la dernière"

Outré par les recommandations de la mission interministérielle de la CEDEAO, qui ce Lundi 19 Octobre, achevait sa médiation de 72 heures en terre Ivoirienne, Boga Sako Gervais, ne veut plus en entendre parler. 

Après avoir rencontré les principaux protagonistes de la situation politique en Côte d’Ivoire, les émissaires de l’organisation sous-régionale, ont invité les candidats du PDCI-RDA et du FPI, tous deux déclarés éligibles par le conseil constitutionnel ‘’à reconsidérer sérieusement la décision de boycotter l’élection et l’appel à leurs partisans à se lancer dans la désobéissance civile pour protester contre le processus électoral, mais plutôt à oeuvrer de façon sérieuse pour parvenir à un consensus sur le processus électoral puis qu’ ils pourraient ne pas être en mesure de contrôler les excès qui résulteraient de leur appel à la désobéissance civile’’. 

Emboîtant le pas au conseiller spécial de Guillaume Soro, Mamadou Traoré, que nous avions joint un peu plus tôt, Boga Sako Gervais, président de la FIDHOP et vice-président d’EDS, a qualifié cette médiation Ouest-Africaine d’échec. 

Pis, il tranche péremptoire : ‘’La mission de la CEDEAO qui est venue, c’est la dernière. L’opposition ne les recevra plus...’’. Une mise en garde formelle à quelques jours d’une élection présidentielle qui devrait se tenir dans un climat fortement tendu. 

Ces derniers jours, des manifestations éclatées, avec leur corollaire d’affrontements entre civils, agitent plusieurs régions du pays et Abidjan, dans le cadre de la phase active de la désobéissance civile, annoncée par l’opposition Ivoirienne, lors du meeting du 10 Octobre dernier au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Boga Sako Gervais CEDEAO EDS

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires