Sign in
Download Opera News App

 

 

Damana déclare : “tant que Gbagbo n'a pas encore fait ce qu'il a à faire, il n'ira pas”

La question du renouvellement de la classe politique en Côte d'Ivoire a été le sujet le principal sujet développé par Damana Adia Pickass lors de l'assemblée générale extraordinaire de la jeunesse EDS, ce samedi 11 septembre 2021, à Yopougon Azito. Pour ce proche de Gbagbo, il n'est pas démocratique de décider du départ à la retraite d'un homme politique surtout qu'aucun jeune n'a été empêché de se présenter aux élections présidentielles.

« Ils nous ont fait croire que la solution magique des problèmes de la Côte d'Ivoire réside en l'avènement d'une autre génération au pouvoir ou de la classe politique. Et donc, pour ce faire, il faut que Laurent Gbagbo, Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara quittent. C'est antidémocratique et c'est un argument politique. Qui dans un pays à le pouvoir, la légitimité de décréter le renouvellement des générations ? Aucun citoyen, fusse t-il le président de la République ne peut décréter le changement de génération. C'est le peuple souverain qui peut décréter le changement de génération à travers le vote qu'il porte devant tous les candidats. Il ne faut pas donner l'impression que dans ce pays qu'il y a une guerre de génération. Et, on a empêché aucun jeune de se présenter aux élections présidentielles. C'est tout » a-t-il déclaré.

Damana Pickass a également fait savoir que le non retrait du marigot politique de son mentor serait dû à deux facteurs : la volonté divine et les actions des adversaires de l'ancien président. À l'écouter, ces derniers l'auraient empêché de gouverner dans la quiétude.

« Gbagbo, c'est un démocrate. Il s'est battu dans ce pays, on connaît son parcours. Quand il a pris le pouvoir en 2000, il a transféré le flambeau à une génération plus jeune. Déjà en 2000, il a donné le pouvoir aux Affi N'guessan, Mamadou Koulibaly. Si on avait laissé Gbagbo diriger tranquillement la Côte d'Ivoire après ses deux mandats, c'était fini. Donc ce qui veut dire qu'en 2010, Gbagbo ne devrait plus être là. Mais vous l'avez prit vous-mêmes après une guerre où vous l'avez empêché de gouverner. Et il a fait 10 ans avec vous en train de lutter. En 2011, il a été en prison. Mais, c'est vous qui faites que Gbagbo est toujours là. Au lieu de le laisser faire tranquillement ce qu'il a à faire et puis il va aller s'assoir, vous voulez abréger ce que Dieu n'a pas voulu abréger. Donc si vous êtes pressés de voir Laurent Gbagbo quitter la scène, laissez-le faire ce qu'il a à faire. Et puis quand il finit, il va partir mais tant qu'il n'a pas encore fait ce qu'il a à faire, il n'ira pas » a lancé Pickass.

Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire damana déclare henri konan bédié laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires