Sign in
Download Opera News App

 

 

Laurent Gbagbo à propos de Nicolas Sarkozy : << Je ne suis pas dans sa tête>>

Le président Laurent Gbagbo lors de son interview avec France 24.

Il a vu sa résidence bombardée, en avril 2011, lors de la crise post-électorale, par l'armée française sous le commandement de Nicolas Sarkozy, dix après cette tragédie, Laurent Gbagbo est revenu sur le rôle joué par le président français de l'époque. La question n'est pas anodine, elle découle de l'accusation à peine voilée que l'ancien président ivoirien porte à son ancien homologue français. << (...) On prend Gbagbo, on prend Blé Goudé, on les dépose à La Haye>> . << C'est qui ''On'' ? Nicolas Sarkozy ? Coupe sec le journaliste de France 24. << (...) Par exemple. Il fait partie de ces ''On'' puisque c'est lui qui a bombardé ma maison. C'est lui qui a bombardé la résidence présidentielle de Côte d'Ivoire.>> Réaction du berger à la bergère du Laurent Gbagbo à qui il est demandé si Sarkozy ''a voulu le tuer''. Faut-il le rappeler, l'ancien président français, vit actuellement un retour de l'histoire. De fait, dans l'affaire Bigmallion Nicolas Sarkozy, a été condamné, jeudi 30 septembre, par le tribunal correctionnel de Paris, à une peine d'un an ferme d'emprisonnement pour financement illégal de sa campagne présidentielle en 2012.

Les ruines de la résidence présidentielle de Côte d'Ivoire bombardée en avril 2011 par l'armée française.

Que se passe-t-il dans la tête de l'ancien président français au moment où Laurent Gbagbo son ennemi juré déguste en pleines dents les délices de la liberté ? La question a été plutôt posée à l'ancien président ivoirien souffre douleur de la France de savoir si Nicolas Sarkozy voulait le tuer. Question bête dirait-on, comme bombarder une maison est synonyme d'arroser une fleur. << Je ne sais pas. Je ne suis pas dans sa tête. Mais je sais qu'il a bombardé et il a envoyé les chars militaires français encercler ma maison et me capturer comme un malfaiteur, comme un malfrat. Et je me suis demandé, au fond, que vient faire la France, dans une affaire de contestation électorale en Côte d'Ivoire ? Là ce sont des... Bof ! >> La question qu'on se pose est de savoir quelle tête fait le condamné et prisonnier Nicolas Sarkozy au moment où Laurent Gbagbo qu'il << a voulu tuer>> ne sait pas lui-même ce qu'il se passe dans cette tête.

Nicolas Sarkozy, après la gloire du pouvoir, la d'échéance.

Haity


Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

gbagbo laurent nicolas sarkozy

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires