Sign in
Download Opera News App

 

 

Blocage de la marche contre la vie chère, le ministre Diarrassouba avait-il prévenu subtilement ?

Ce mercredi 21 juillet 2021, la société civile ivoirienne avait décidé d’entamer la « phase active » de sa contestation contre la vie chère. Prévue depuis plus d’une semaine, la « marche pacifique » n’a pas connu le dénouement que les organisateurs espéraient. En effet, elle a vite été interrompue par la police qui a même interpellé certains manifestants selon le site 7info.ci dans un article publié dans la mi-journée. 


Les manifestants et certains observateurs s’étonnent de cette action de la police contre une marche dont ils ont minutieusement expliqué la portée, le déroulé et l’esprit: pacifique, citoyenne et responsable. Mais dans le fait, cette interruption de la marche semblait prévisible depuis ce dimanche 18 juillet avec la sortie du ministre du Commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrasouba, en conférence de presse.


Faisant le tour de la question sur la cherté de la vie dans cette conférence de presse qui a pu être suivie en direct sur Facebook par des milliers d’ivoiriens, l’homme n’a pas manqué d’exprimer son avis sur ladite marche. Il estimait, en parlant de la marche que « ce n’est pas la bonne démarche ». Selon lui, les « organisateurs de la marche (…) ne sont pas connus de [ses] services » et que ceux-ci auraient dû prendre attache « avec les associations de consommateurs ». 

Dans ce sens, cette interruption de la marche par les forces de l’ordre est-elle légitime, justifiée ? Toujours est-il qu’on la sentait venir. Néanmoins, selon Franck Bi Ballo Zoro, initiateur de la marche, les forces de l’ordre qui quadrillaient la zone « ont reçu un appel du Préfet d’Abidjan » demandant maintenant de les « recevoir à ses bureaux ».

Meme si elle n’a pas pu aller à son terme, espérons que la visée de cette marche ne s’étouffe pas de sitôt.


Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires