Sign in
Download Opera News App

 

 

La SOTRA à Bouaké, voici ceux qui se sentiraient menacés

Ce vendredi, 24 Septembre 2021, a eu lieu le lancement des activités de la Société de Transport d'Abidjan à Bouaké. Cette cérémonie qui s'est déroulée sur la rue du carnaval du quartier commerce a mobilisé du monde. Le premier ministre ivoirien, en personne, a honoré les Bouakois de sa présence effective pour le coup. Avec 60 autobus, la ville sera quadrillée au grand plaisir des populations. En effet, du quartier Gonfreville à Air-France ou de Tièlèkro ( après le campus ADO) à Air-France,: à Dar-es Salam,etc., les usagers ne debourseront que 200f par voyage là où il aurait fallu 500f. C'est une véritable bouée de sauvetage pour tous ceux qui n'avaient pas un engin de déplacement. Si l'acte du gouvernement est fortement apprécié par la quasi-totalité des habitants de la ville de Gbêkê et ses villages circonvoisins, il se trouve une frange de transporteurs qui se sent menacée. Cette frange, c'est celle des motos taxis. En effet,le ministre de la sécurité, M. Vagondo Diomandé n'a pas manqué de pointer le doigt sur ce grand mal "'nécessaire ". Les motos taxis représentent les transporteurs les plus nombreux de la ville et évidemment qui sont impliqués dans le plus grand nombre d'accidents. Selon, le ministre, il est temps de mettre un terme à ce phénomène. Seulement, l'on se demande si la pillule pourra être avalée au vu du nombre de chômeurs et donc de potentiels voleurs que cela devrait engendrer.

En tous les cas, aucun sacrifice n'est aussi grand que lorsqu'il s'agit de sauver des vies. Il appartient donc au gouvernement via ses démembrements de savoir juguler ce problème. Peut-être, dans un premier temps, il faudrait les confiner dans les quartiers, en dehors des grandes voies, là où les bus n'arriveront pas. Quand aux taxis communaux, leur sentiment serait mitigé en ce moment car les acteurs de ce transport apprécieront vertement la disparition de ceux qui leur faisaient une concurrence déloyale. Cependant, Ils ne sauraient pas encore si les bus appelés à accroître ne feraient pas d'eux des personnes qui fuient la panthère pour se retrouver face au lion.

Sino74

Content created and supplied by: Sino74 (via Opera News )

Bouaké

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires