Sign in
Download Opera News App

 

 

Paris: l'adieu des ivoiriens de la diaspora à Charles Konan Banny

Les Ivoiriens d’Europe sont massivement sortis ce mardi 21 septembre 2021 pour dire Adieu à leur cher Premier Ministre M. Charles Konan Banny pour son dernier séjour en terre française, avant que sa dépouille ne foule le sol ivoirien pour ses derniers hommages.

Décédé le 10 sept.-21 des suites du Coronavirus à l’hôpital américain de Neuilly sur Seine, Charles Konan Banny, qui est non seulement connu et très apprécié par ses compatriotes ivoiriens pour d’immenses services rendus à la nation ivoirienne, surtout pour la conduite des travaux de la CDVR (Commission Dialogue Vérité et de Réconciliation), est resté probe dans la mémoire de ses concitoyens.

En hommage à ce grand homme, ils se sont rendus à la cathédrale Saint-François Xavier, dans le 7ème arrondissement de Paris, près des Invalides. Et c’est sous le regard triste et des larmes d’un adieu que le cortège s’est rendu à l’aéroport pour y déposer la dépouille qui sera accueillie par les autorités et parents du défunt.

Que savons-nous du défunt ? En quelques lignes, il était d'un franc parler qui déplaisait sans aucun doute à certains surtout de son parti politique, le PDCI RDA. Le dernier des sachants de la famille des Houphouëtistes, Charles, ne perdait pas sa langue sur des sujets tranchants.

Très ouvert et critique, il a été sociable et solidaire. A Paris où il nous recevait de temps en temps pendant ses différents séjours, il nous parlait avec son cœur et on sentait en lui le regret de voir son pays sombrer dans les différentes crises. Très triste surtout quand il avait fini de remplir sa mission sur la crise postélectorale, il ne pouvait pas admettre que les conclusions soient rangées aux oubliettes alors qu’elles pouvaient véritablement servir.

Quant à son parti politique le PDCI RDA, c’est le chagrin. Ils l’ont poussé à bout sans jamais lui donner l’occasion de s’exprimer ou même de donner son point de vue. Il s’était senti combattu partout et l’homme s’est fait emporter par la douleur et le chagrin. Reconnaissants de ses bienfaits pour la république, les Ivoiriens d’Europe sont venus lui témoigner leur gratitude et lui dire « ADIEU »

Ainsi, il sera désormais de retour, mais les pieds joints dans un cercueil. Il passera quelques jours dans une morgue, avant d’aller se reposer éternellement auprès des siens à Yamoussoukro, précisément à Morofé. Nos condoléances les plus attristées à sa famille et qu’il repose en paix dans sa future demeure. Ainsi va la vie et la vie ira avec Banny.

Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

charles konan banny europe paris pdci rda

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires