Sign in
Download Opera News App

 

 

Passeport de Blé / Son avocat dénonce une injustice et tire sur la CPI : “elle se montre incapable”

©Me Zokou Séry espère malgré tout, un retour sécurisé pour Blé Goudé


Plus de deux mois après son enrôlement pour l'obtention de son titre de voyage, Charles Blé Goudé, définitivement acquitté avec Laurent Gbagbo par la Cour Pénale Internationale (CPI) attend toujours son précieux sésame pour son retour en Côte d'Ivoire. Cette attente, le président du congrès panafricain pour la justice et légalité des peuples (COJEP), la vit difficilement. A qui veut l'entendre, il explique ne pas comprendre le retard dans la délivrance de son passeport. Officiellement libre et acquitté par la Cpi, Blé Goudé estime qu'il est toujours en prison, car incapable de regagner son pays.


Une situation jugée injuste avec un sentiment de « deux poids deux mesures » par l'un de ses conseils à Cour Pénale Internationale (CPI), Maître Zokou Séry qui a fait le grand déballage sur la situation de son client, ce lundi 18 octobre 2021, dans le Life Talk sur Life TV. Selon Me Zokou Séry, loin de faire du bruit autour de cette affaire, c'est bien dans le calme et conformément à la loi que l'ancien ministre de la Jeunesse et de l'Emploi du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo entend agir.


©Prêt à rentrer, Blé Goudé attend toujours son passeport


Après plus d'une décennie d'exil, « il est temps que Blé Goudé rentre chez lui », a estimé Me Zokou. Avant de « tirer » sur la juridiction internationale. « Il y a une obligation qui n'a pas été respectée par un organisme qui est la CPI », a fustigé l'avocat ivoirien, avant d'ajouter : « À ce jour, la CPI se montre incapable de faire respecter une obligation qui est de faire rentrer Blé Goudé dans son pays. ». Toutefois, Me Séri Zokou plaide auprès des autorités ivoiriennes afin de prendre les dispositions idoines pour que le retour de son client se fasse de façon sécurisée.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

cpi côte d'ivoire laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires