Sign in
Download Opera News App

 

 

Allocation viagère du président Gbagbo / Damana accuse le gouvernement : "ils ont mis la main dessus"

Rentré en Côte d'Ivoire depuis le 17 juin 2021, le président Laurent Gbagbo ne bénéficie toujours pas de tous les privilèges liés à son statut d'ancien Chef d'État. Cette situation est très mal appréciée par Damana Adia Pickass, qui animait une conférence de presse dans le cadre de la célébration des 100 ans du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire (PPA-CI). C'était ce jeudi 27 janvier 2022, au siège dudit parti, dans la commune de Cocody, Rivera Palmeraie. Le secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo accuse le gouvernement d'avoir « mis la main » sur le compte, l'argent de son leader. Un acte qui selon lui, ne va pas dans le sens de la réconciliation nationale.

« Le président Laurent Gbagbo qui a gagné son procès dans la dignité et qui est revenu dans ce pays, bénéficie d'un statut parce qu'il a été ancien Chef d'État. Il bénéficie d'un statut garantie par la Constitution ivoirienne qui fait qu'il a droit à certains privilèges. Même ce qui revient de droit, son compte, son salaire, son argent, ils ont mis la main dessus. Mais quels sont ces gens qui prônent la réconciliation et qui se comportent de la sorte ? », a-t-il interrogé.

Rappelons-le, l’ancien Président de la République bénéficie de plusieurs privilèges dont un service de sécurité comprenant dix agents, sous l’autorité d’un aide de camp, officier supérieur des Forces Armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) ou de la Gendarmerie nationale, d'un cabinet comprenant : (un chef de vabinet, un Chargé de protocole, un chargé de mission ; deux secrétaires), de trois chauffeurs pour trois véhicules dont : (un véhicule de commandement de 17 CV maximum, un véhicule de type 4 X4 de 13 CV maximum, un véhicule de liaison de type berline de 9 CV maximum), du carburant, d'une indemnité contributive de logement ainsi que la prise en charge des frais d’eau, d’électricité et de téléphone dont les montants sont fixés dans la loi de Finances, d'un personnel domestique comprenant : (un maitre d’hôtel, un cuisinier, un blanchisseur, un jardinier, deux gens de maison) et d'une couverture médicale prenant en compte le conjoint et les enfants mineurs.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Chef d'État Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires