Sign in
Download Opera News App

 

 

Un audit de l'IGE met le MESRS sous pression: la prime des agents sera-t-elle effective?

S'il y a un Ministère où les grèves sont récurrentes, c'est bien le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. En effet, c'est de façon régulière que les agents de l'administration centrale de ce Ministère, expriment leur mécontentement, à travers des mouvements d'humeur, entraînant la paralysie des services. C'est que depuis 2016, ils ne cessent de réclamer de meilleures conditions de vie et de travail, à travers le paiement d'une prime d'incitation, comme c'est le cas dans tous les Ministères générant des ressources financières propres. Malgré les faramineuses recettes produites au sein de l'administration centrale du MESRS, les agents ne comprennent toujours pas la précarité dans laquelle ils se trouvent. Depuis la Ministre Ly Ramata Bakayoko, la lutte pour l'obtention des primes a été engagée; le Ministre Mabri Toikeusse qui s'est par la suite installé au 20e étage de la tour C, a pris la pleine mesure de la détresse des agents révoltés. Sur instruction du Premier Ministre feu Amadou Gon Coulibaly, il signe la décision ministérielle N°1095 MESRS/CAB du 19 mars 2020 portant instauration d'une prime d'incitation en faveur du personnel de l'administration centrale du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Entre temps, Mabri est remplacé par le ministre Adama Diawara qui, contre toute attente, refuse d'appliquer ladite décision, au grand dam des agents, qui dénoncent cette tentative de remise en cause de leurs acquis sociaux et la violation du principe sacro-saint de la continuité de l'administration.

C'est dans cette atmosphère de suspicion qu'intervient un audit de l'Inspection Générale d'Etat (IGE) dans les Directions Générales et Centrales de l'administration centrale du MESRS; un fait inédit dans ce Ministère où la tutelle et les agents sont à couteaux tirés, à cause du non-paiement des primes, en dépit des juteuses activités s'y déroulant. Pour les agents que nous avons rencontrés, cet audit de l'IGE apparaît comme une action salvatrice, qui permettra de voir un peu plus clair dans la gestion du MESRS, et de comprendre pourquoi la question des primes est entourée de tant de mystères. Assurément, avec ce contrôle institutionnel, c'est toute l'administration centrale du MESRS qui est sous pression en ce moment. Ce coup de pied dans la fourmilière permettra-t-elle enfin l'effectivité de la prime d'incitation en faveur des agents? En tout cas, le suspense demeure entier et tout le monde retient son souffle.


THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

IGE MESRS Ministère

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires