Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre les pires formes du travail des enfants : la coopérative Soceadahs s’engage

Lutte contre les pires formes du travail des enfants : la coopérative SOCEADAHS s’engage


La société des exploitants agricoles des antilopes du Haut-Sassandra (SOCEADAHS) crée depuis le 12 décembre 2012 avec ses partenaires techniques et financiers à savoir FERRERO et OLAM veut faire de la lutte contre les pires formes de travail des enfants son chemin de bataille.

La preuve ce dimanche à la faveur des distributions du matériel aux planteurs de Pélézi (département de Vavoua) son président du conseil d’administration Rabolom Souleymane a profité pour les sensibiliser à éviter de faire travailler les enfants dans les champs. Pour lui, la place des enfants n’est pas au champ, mais plutôt à l’école.

D’ailleurs au nombre des matériels offerts aux planteurs, il a offert plus de 270 kits scolaires.

« Nous avons encouragé les producteurs à scolariser leurs enfants plutôt que de les faire travailler dans les champs. Les kits scolaires offerts aux planteurs sont une manière pour la coopérative de motiver les planteurs à scolariser leurs enfants au détriment du travail de l’enfant dans la cacaoculture. SOCEADAHS s’annonce donc tel un acteur social qui fera de la lutte contre les pires formes du travail des enfants dans la cacaoculture son leitmotiv, un acteur qui fera de la scolarisation des enfants son chemin de bataille. Pour ce faire, nous avons entamé une tournée dans ce sens. Aujourd'hui, c’est le tour de Pélézi. Nous avons même inauguré des salles de classe lors de l'Assemblée générale le 19 juin dernier tout ceci pour montrer que nous sommes en phase avec le gouvernement pour la scolarisation des enfants», a-t-il fait savoir.

Téhé Patrice, représentant d’Olam partenaire de la coopérative, a rappelé que la place de l’enfant, c’est à l’école.

« Il ne faudrait pas que nous emmenons nos enfants au champ les jours de l’école et surtout évitez de donner les taches difficiles à vos enfants. Faites le en fonction de leur âge. Ensemble disons non à l’exploitation des enfants dans les plantations" a t-il exhorté.

L’assurance des planteurs quant à la mévente du cacao était au menu de cette rencontre.

Rabolom Souleymane a pour l’occasion invité les planteurs à ne pas se faire gagner par le découragement, car argue-t-il, le gouvernement est en action.

" Nous devons être forts pour accompagner le gouvernement à mieux trouver les solutions pour nous. Le gouvernement est au four et au moulin pour satisfaire les planteurs, a-t-il rassuré.

Notons que c’est plus de 270 kits scolaires, 80 tee-shirts de la part des partenaires OLAM et FERRERO, une centaine de bottes et de machettes qui ont été offerts à ces planteurs qui pour le projet FERRERO sont au nombre de 236.


SERCOM AVEC OTENIA

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

Lutte SOCEADAHS

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires