Sign in
Download Opera News App

 

 

Ali Fofana (PPA-CI) : "Il faut que la commune de Danané revienne aux mains d'un natif"

Ali Fofana, doctorant en criminologie, par ailleurs coordinateur regional adjoint du PPA-CI, secteur Nimba, qui regorge deux grands départements que sont Danané et Zouan-Hounien, était face à la Presse, où il s'est longuement prononcé sur sa susceptible candidature aux élections municipales de 2023.

Il n'est plus à présenter dans la contrée du Nimba, car il est une figure emblématique de toute les luttes du milieu Scolaire et estudiantin.

Ali Fofana, puisse que c'est de lui qu'il s'agit, n'a pas volé sa posture de combattant idéologique, car natif de Danané, il a mené ses premières batailles depuis les années collèges avec la toute bouillante organisation des élèves et étudiants que la Côte d’ivoire n'ait connue, c'est-à-dire la FESCI, avant de mettre les pieds de plein fouet dans la politique nationale.

Au départ membre influent de la jeunesse du FPI qui s'est mué aujourd'hui en PPA-CI, ce cacique des mouvements socialistes ambitionne de révolutionner la gestion traditionnelle des collectivités dans sa ville natale qui est Danané, car selon lui, la gestion scabreuse de cette commune l'ont conduite dans une léthargie sans précédent.

Pour ce faire, il a exprimé que sa candidature répondait parfaitement aux aspirations et à la vision de ses parents Dan qui est celle de donner le pouvoir à un digne et valeureux fils Dan.

Selon lui, le préalable a la gestion d'une collectivité demeure la connaissance des réalités de la localité sur les plans traditionnelle et socio-politique.

" Certes je suis né d'un père senoufo et d'une mère yacouba, mais je ne me considère pas comme neveu, car j'ai tout appris ici à Danané depuis ma naissance. Cette ville m'a tout donné et il est de mon devoir de mettre à la disposition de mes parents Dan mes valeurs intellectuelles mais surtout mon expérience professionnelle ( formation en gestion de projet) mais surtout syndicale à cause de la rigueur que nous nous imposons pour atteindre certains objectifs", a-t-il signifié sans détour face à la presse.

S'agissant de la question de désobéissance civile lors des élections présidentielles d'octobre 2020 dont il a été un des maillons essentiels, il a expliqué que ça connu un franc succès, dans la mesure où cela a permis aux ivoiriens de savoir que l'état de droit existait approximativement en Côte d'Ivoire à cause des emprisonnement en cascade et des morts qui sont restées impunies.

En outre, pour lui, la désobéissance a été conséquente de la victoire de l'union sacré du FPI et de l'UDPCI car le RHDP a perdu lamentablement dans toutes les circonscriptions électorales aux cours des législatives précédentes.

" Si j'ai la caution de mon parti pour les élections municipales de 2023, je serai disposé à faire des concessions si seulement cela relève de la préservation de la dignité Dan et sur proposition des chefs de village, garants de nos US et coutumes. Car il est inconcevable que notre mairie soit entre les mains des aventuriers par le fait de certains frères qui ne pensent qu' à eux seuls", a t'il affirmé en répondant aux préoccupations d'un journaliste.

Ali Fofana s'est également prononcé sur la déplorable situation de transhumance qui a défrayé la chronique lors du récent processus de révision de la liste électorale dans la commune de Danané.

Il a estimé que cette attitude est n'est pas citoyenne et que les initiateurs qui sont tous connus d'office l'ont fait au mépris des populations. Car selon lui, on dirige une population avec son gré e donc quant on fait immigré des électeurs cela est une preuve palpable qu'on n'a pas la caution de la population locale.

" Ma volonté de candidature, n'est pas celle de la propagande financière ou caritative, elle est plutôt suscitée par toute une idéologie constructive evec des hommes de qualité et de conviction tous natifs de Danané qui vont travailler d’arrache-pied pour le bonheur des populations, car nous n'avons pas des moyens pour distribuer dans chaque menage ni pour offrir des bœufs-partie", a-t-il martelé comme mot de fin.


Dilane Janvier

Content created and supplied by: Dilanejanvier (via Opera News )

ali fofana ppa-ci danané

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires