Sign in
Download Opera News App

 

 

Organes de direction du PPA-CI : Pourquoi Gbagbo a nommé Hubert Oulaye et Damana Pickass

Les membres de la direction du Parti des peuples africains de Côte d'Ivoire (PPA-CI) sont connus depuis la matinée du lundi 25 octobre 2021. Parmi les nouveaux responsables qui animeront la vie du nouveau parti de Laurent Gbagbo, il y a principalement le Ministre Hubert Oulaye et Damana Pickass respectivement président exécutif et secrétaire général du PPA-CI. Ces deux nommations suscitent déjà des commentaires et interrogations de la part de plusieurs personnes y compris celles qui ont assisté à la cérémonie de l'annonce des membres des organes de direction de la nouvelle formation politique. " Pourquoi Hubert Oulaye et Damana Pickass pour les principaux postes ? " pouvait-on entendre. Laurent Gbagbo aura beau expliqué par la voix de son chef de cabinet, Maître Habiba Touré, que ces nominations sont guidées par un souci d'équilibre entre "l'expérience et la jeunesse", certains brandissent d'autres raisons qui justifieraient ces deux nominations.

Selon ces personnes avec lesquelles nous avons échangé, la nomination du Professeur Hubert Oulaye, outre sa fidélité et sa loyauté au Président Laurent Gbagbo, serait un acte de gratitude à endroit de l'Ouest de la Côte d'Ivoire qui, selon celles-ci , a subi le plus lourd tribu durant la crise post-électorale de 2010. Aussi, selon elles, le poste de président exécutif à Hubert Oulaye est également un hommage aux victimes de cette partie de la Côte d'Ivoire. N'est-ce pas l'ancien chef de l'Etat projette-t-il une visite dans cette région ? Une visite dont la date n'est pas encore connue, mais qui est très attendue dans la région. Mais avant, le président exécutif du PPA-CI avait conduit, en août dernier, une très forte délégation de chefs traditionnels Wê, à Mama, village natal du Président Laurent Gbagbo, pour s'enquérir de l'état de l'ex-prisonnier de la Cour pénale internationale (CPI) et lui exprimer par la même occasion sa compassion à la suite de son long séjour carcéral aux Pays-Bas. Toute chose qui, selon ces observateurs, a fait pencher la balance en faveur du Professeur Hubert Oulaye. Quant à la nomination de Damana Pickass, c'est la même carte de la reconnaissance et de la gratitude qui est brandie.

Toujours en à croire les tenants de cette thèse, en plus d'être un fidèle parmi les fidèles de Laurent Gbagbo, l'ancien exilé politique n'a rien perdu de sa ferveur militante et de l'ardeur de son engagement auprès du Président Laurent Gbagbo malgré les difficiles épreuves de l'éloignement de la terre natale. Ils rappellent , à ce propos, que dès son retour d'exil, Damana Pickass n'a pas mis du temps pour remuer le marigot politique ivoirien à travers des meetings et des sorties publiques qui n'ont laissé aucun membre la classe politique ivoirienne indifférent. À cet effet, Pickass, comme l'appelent ces camarades de parti, avait même eu une rencontre avec le directeur général de la police nationale. Une rencontre que beaucoup avaient qualifiée " de rappel à l'ordre et au calme" de la part du haut-gradé de la police. Toujours à l'actif du tout nouveau secrétaire général du PPA-CI, ces mêmes observareurs se souviennent de l'acte qu'il avait posé lors de la présidentielle de 2010. Un acte qui aurait pesé en sa faveur. En effet, les ivoiriens et ceux qui suivaient l'actualité du pays durant cette période se souviennent encore de l'acte de protestion de l'ancien président de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI) pendant la proclamation des résultats. L'homme s'était vigoureusement opposé à la publication de certains résultats qui, selon lui, n'étaient pas "consolidés" donc ne reflectant pas la sincérité du vote. Une vive protestion qui avait fait le tour du monde et qui avait été diversement interpretee. Aujourd'hui, selon ces observateurs , Laurent Gbagbo lui ramène l'ascenseur pour son "acte de bravoure". Cependant, quelles soient les raisons qui auraient militer en faveur de la nomination de ces deux responsables ainsi que tous les autres membres des organes de direction du PPA-CI, d'autres observateurs soutiennent que le plus important est de les voir au pied du mur de l'animation de la vie du nouveau parti de Laurent Gbagbo. Une occasion de savoir si celui qui est présenté comme un animal politique a flairé le casting gagnant en portant son choix sur eux.

Content created and supplied by: Romarick_Dosso (via Opera News )

côte d'ivoire damana pickass hubert oulaye laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires