Sign in
Download Opera News App

 

 

Désignation d’un envoyé spécial pour la Guinée : le Colonel Doumbouya dit "Non" à la CEDEAO

48 heures après le sommet extraordinaire de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est déroulé à Accra, au Ghana, le chef de la junte au pouvoir en Guinée-Conakry, le Colonel Mamady Doumbouya a opposé une fin de non-recevoir à l’organisation sous-régionale concernant la désignation d’un envoyé spécial de l’organisation pour son pays.

Outre le renouvellement des sanctions ciblées contre les dirigeants de la junte et l’insistance auprès des autorités Guinéennes en vue de l’organisation dans un délai de 6 mois d’élections démocratiques visant à mettre fin à la transition militaire, la CEDEAO a décidé de désigner Mohamed Ibn Chambas comme envoyé spécial pour ce pays, en proie à de violents soubresauts sociopolitiques depuis la crise du 3ème mandat d’Alpha Condé en 2020.

Ce Mardi, le chef de file des putschistes du 05 Septembre, se montre catégorique : ‘’Cette nomination ne nous paraît ni opportun, ni urgent dans la mesure où aucune crise interne, de nature à compromettre le cours normal de la transition, n’est observée’’, peut-t-on lire dans une dépêche affichée par LSI Africa sur sa page Twitter. Le message à l’endroit des dirigeants Ouest-Africains est sans ambigüité. Ibn Chambas n’est pas le bienvenu à Conakry en tant que médiateur.


Un nouvel affront de la junte à l’instance sous-régionale qui risque d’envenimer les rapports déjà tendus entre Mamady Doumbouya et ses pairs en exercice dans la sous-région.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

cedeao conakry désignation mamady doumbouya

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires