Sign in
Download Opera News App

 

 

Situation politique : le parti de Mamadou Koulibaly se rapproche d’Affi N’Guessan

(Roch Omer Kraidi président de LIDER, parti fondé par Mamadou Koulibaly, a été reçu en audience par le président du FPI, Affi N'guessan/photo Archives)

Cela fait plusieurs mois que Mamadou Koulibaly, fondateur de Liberté et démocratie pour la République (LIDER) a « disparu » de la scène politique ivoirienne. Il s’est muré dans un silence qui ne laisse personne indifférent.

La dernière fois qu’il a fait parler de lui, c’est quand il a annoncé sa démission en tant que maire de la commune d4azaguié, pour faire face à une affaire de rente viagère.

Il y a 24 heures, Liberté et démocratie pour la République (LIDER), qui a pour référent politique le professeur Mamadou Koulibaly, est réapparu officiel sur la scène politique.

En effet, le nouveau président de cette formation politique accompagné d’une forte délégation, a été reçu en audience par Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI).

« Le président du FPI, l'honorable Pascal Affi N'Guessan, a reçu en audience, ce jeudi 9 septembre 2021, au siège du parti sis aux 2 Plateaux-vallon, le nouveau président de LIDER), Roch Omer Kraidi, accompagné des membres de la direction de son parti.

Il dit être venu se présenter, puis échanger avec le président du FPI sur l'actualité politique nationale », rapporte la plateforme ‘’Affi N’guess Comm’’.

L’analyse qui pourrait s’imposer à première vue, c’est que le président de Lider, ne saurait se rendre dans un cadre purement politique avec la direction du parti, chez l’ex-Premier ministre ivoirien, sans la caution de Mamadou Koulibaly, fondateur et l’homme fort du parti, qui a quitté le FPI fondé par son ex-allié le président Laurent Gbagbo, pour porter sur les fonts baptismaux LIDER.

En d’autres termes, c’est avec l’onction de l’ancien maire d’Azaguié que le successeur de Monique Gbékia s’est rendu chez celui qui est désormais le seul commandant du navire FPI.

D’ailleurs, c’est de bonne guerre pour l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire sous le règne de Laurent Gbagbo, car comme ce fut son cas, concernant ses relations avec son ancien patron qui n’étaient plus au beau fixe, telle est la situation que connait aujourd’hui l’ex-Premier ministre du Woody de Mama.

Ainsi, l’on peut donc dire aisément, que le rapprochement entre les deux ex-alliés du prédécesseur du président Alassane Ouattara serait lié à des alibis qui leur sont communs.

Y.K

    

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

mamadou koulibaly roch omer

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires