Sign in
Download Opera News App

 

 

Un proche de Soro met les Maliens en garde: "Avec la Russie, c'est une sorte de dictature"

Depuis le coup d'état du 24 Mai dernier contre les autorités de la transition civile au Mali, les manifestations pro-Russes se multipient à Bamako, dans la capitale Malienne.

Craintifs face à l'éventualité d'un retournement de situation suscité par Paris, les populations favorables à la junte dirigée par le Colonel Assimi Goita, ne quittent plus les rues pour implorer l'intervention directe de Moscou dans la crise en cours dans le pays.


Interrogé sur cette actualité qui met en ébullition l'un des grands voisins du Sahel de par la superficie, Mamadou Traoré, conseiller spécial de Guillaume Soro préfère se montrer prudent quant à l'enthousiasme des partisans de la junte.

Face au danger que représente un pourrissement de la situation en cas de confrontation interposée entre la Russie guetteuse et la France, soucieuse de préserver son influence sur son précarré, il met en garde: "Si on assiste à une guerre entre la Russie et la France, j'ai bien peur que cette bataille embourbe le Mali. L'histoire a montré qu'au moment où il y'avait la guerre froide, ça a toujours été une bataille énorme".


Il est catégorique sur l'influence que la Russie pourrait être amenée à exercer sur le Mali au cas où ce pays venait à basculer dans son escarcelle: "Avec la Russie, c'est une sorte de dictature qui ne dit pas son nom". "Applaudir les coups d'état, ce n'est pas une bonne solution. Il y'a toujours des effets pervers".

Rappelons que ce Vendredi 28 Mai, la Cour constitutionnelle a officiellement légitimé le coup de force en confirmant Assimi Goita en tant que président du Mali.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

bamako mali moscou paris russie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires