Sign in
Download Opera News App

 

 

Classé parmi les Africains les plus recherchés dans le monde, jusqu’où ira le calvaire de Soro ?

Le classement est le fruit des spéculations et déductions de Jeune Afrique. Selon le magazine panafricain, l’ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, figure dans la liste de 20 Africains les plus recherchés, aux côtés de Leïla Ben Ali, l’épouse du défunt chef d’état Tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, ou encore, des opposants Béninois et Togolais, Komi Koutché et Agbéyomé Kodjo.

 

Depuis le 23 Décembre 2019, cet ex allié d’Alassane Ouattara, officiellement entré en dissidence le 08 Février de cette même année, lors de l’annonce de sa démission sous contrainte du perchoir du parlement Ivoirien, ploie sous le coup d’un mandat d’arrêt international, délivré contre lui par la justice de son pays qui l’accuse de tentative de déstabilisation des institutions de la république.

 

S’en est suivi sa condamnation en Avril 2020, à 20 ans de prison pour recel de fonds, avant que le coup de grâce lui soit porté, le 23 Juin dernier, au terme du procès organisé contre ses proches et lui, pour ces mêmes motifs de déstabilisation, et qui lui a valu une condamnation à perpétuité. En errance, comme le soupçonne Jeune Afrique, le sort de Guillaume Soro continue de susciter de grosses interrogations sur son avenir.

 

En pole position sur l’échiquier politique, cet ancien leader syndicaliste ne guette que le moment opportun pour effectuer un retour gagnant dans son pays, où l’attendent de nombreux partisans résolument acquis à sa cause.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires