Opera News

Opera News App Download

Crise préélectorale : A un mois de la présidentielle, la tension s'accentue

ThéodoreKoffiSinzé
2020-09-27 12:45:49

De chaque côté, pouvoir et opposition font monter les enchères

 

Meetings et autres déclarations musclées se succèdent. Le message est clair, pouvoir et opposition politique en Côte d’Ivoire sont plus que jamais décidés à en découdre. Montrant à chaque occasion, les muscles. La phase d’intimidation actuelle n’annonce rien de bon pour les tout prochains jours.

Les manifestations de l'opposition

durement réprimées (Photo d'archives)

Comme dans une sorte de répétition générale, pouvoir et opposition mobilisent leurs troupes et se jaugent. La crispation politique née de la candidature et d’un certain nombre de désaccords sur le processus électoral connaît un tour de vise ces derniers temps. Le régime d’Abidjan a choisi l’occasion des récentes tournées du Chef de l’Etat ivoirien, d’abord dans le Moronou du 10 au 13 septembre, ensuite et ce jusqu’au week-end dernier dans la région de la Marahoué a montré toute sa détermination à tenir l’échéance électorale constitutionnelle du 31 octobre.

A ces deux occasions, Alassane Ouattara, l’homme fort d’Abidjan n’a pas été du tout tendre avec son opposition. Les chargeant de tous les noms d’oiseau et d’épithètes dépréciatifs. Au meeting de clôture à Bouaflé, chef-lieu de la région de la Marahoué, le candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) s’est même insurgé contre la dernière décision de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp)  du 24 septembre dernier. La Cour panafricaine enjoint aux autorités de Côte d’Ivoire de réintégrer dans tous leurs droits civils, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, et l’ex-Chef d’Etat, Laurent Gbagbo. Ces deux personnalités ont été condamnées par contumace et radiées en conséquence de la liste électorale. Par ailleurs, elles et ont vu leur candidature invalidée par le Conseil constitutionnel. « C’est une décision nulle et de nul effet, nous n’allons pas l’appliquée » avait pesté le locataire du Palais du Plateau commentant la décision de la Cadhp.

Le Président Ouattara reste inflexible (Photo d'archives)

Alassane Ouattara avait déclaré lors d’une interview accordée à un magazine français que la candidature de Guillaume Soro, son ancien dauphin constitutionnel et Président Laurent Gbagbo étaient des « candidatures de provocation ». C’est donc tout logiquement qu’il a opposé une fois de plus, une fin de non-recevoir ferme à la Cadhp.

Au même meeting de clôture à Bouaflé, le Premier ministre Hamed Bakayoko y est allé lui-aussi de sa menace adressé à l’opposition. Il a été on ne peut plus clair à ce propos: « Celui qui donne des mots d’ordre, s’il y a des destructions de biens, la note lui sera présentée à sa porte dès le lendemain ». Et afin que nul n’en ignore, il a ajouté ceci à l’endroit des opposants au régime : « S’ils continuent, monsieur le Président (à Ouattara : Ndlr), nous allons vous désobéir un peu. Parce qu’ils incitent à la violence, à la rébellion.» Quand on sait avec quelle férocité les manifestations de protestation contre la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat ont été réprimées, il est clair que les menaces d’Hamed Bakayoko ne sont pas de simples paroles en l’air. On compte déjà plus d’une vingtaine de morts, de nombreux blessés ainsi qu’un nombre incalculable d’arrestations de militants de l’opposition, suite à cette répression.

De son côté, l’opposition n’entend pas s’en laisser contée. Des meetings éclatés ont eu lieu ce week-end à Abobodoumé, Cocody et Port-Bouët. Ces trois meetings entrent dans le cadre de la désobéissance civile décidée par les leaders de la coalition de l’opposition. Des actions plus musclées et d’ampleur nationale sont annoncées pour les prochains jours. Et il est fort à parier qu’au fur et à mesure que la date fatidique du 31 octobre prévue pour la présidentielle approchera, la tension montera crescendo. D’autant plus qu’on imagine mal comment l’opposition pourrait accepter la tenue d’une présidentielle avec pour seuls candidats en compétition, Alassane Ouattara et Konan Kouadio Bertin, dit KKB.

 

L'opposition a retrouvé son unité

Face au pouvoir

La communauté internationale interpelée

Le récent séjour en Côte d’Ivoire de la délégation conjointe du Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique de l’ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, de l’Union africaine (Ua) et de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cedeao) ne semble pas encore porter ses fruits. Du moins, les signes visibles résultant de cette médiation ne sont pas visibles, tant les tensions restent vives et les nombreux contentieux qui minent l’atmosphère politique, entiers. Le raidissement soudain des positions des acteurs politiques n’incline pas franchement à un quelconque optimisme.

Et pourtant, la communauté internationale, à travers l’Onu, l’Union européenne, la Cedeao et l’Union africaine a montré un intérêt particulier pour le maintien de la paix en Côte d’Ivoire et appelé à « des élections justes, ouvertes et transparentes en Côte d’Ivoire.»  Ces appels seront-ils suivis, dans les prochains jours, d’actions concrètes et vigoureuses comme elle en a les moyens, pour ramener toutes les parties ivoiriennes à la table de négociation avant qu’il ne soit trop tard?   

En tout cas, après la crise post-électorale de 2010-2011, il est sans conteste que de la vie de milliers d’habitants de ce pays et au-delà est menacée. La paix et la sécurité dans toute la région ouest-africaine pourraient pâtir de la crise politique qui se déroule en ce moment-même en Côte d’Ivoire.

Théodore Sinzé

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

VOUS AIMEREZ

Résolution de la crise pré-électorale : ce que pensent les Ivoiriens de la mission de la CEDEAO

5h ago

801 🔥

Résolution de la crise pré-électorale : ce que pensent les Ivoiriens de la mission de la CEDEAO

Désobéissance civile en Côte d’Ivoire : doit-on craindre le pire ?

5h ago

2714 🔥

Désobéissance civile en Côte d’Ivoire : doit-on craindre le pire ?

Situation politique en Côte d'Ivoire : la ville de Dabou quadrillée par la police et l'armée

5h ago

14136 🔥

Situation politique en Côte d'Ivoire : la ville de Dabou quadrillée par la police et l'armée

Grand P soutient ses beaux-frères ivoiriens : "je suis de cœur avec vous, la paix est le chemin"

5h ago

456 🔥

Grand P soutient ses beaux-frères ivoiriens :

Fautes dans les livres scolaires : voici l'explication de Kandia Camara

5h ago

2705 🔥

Fautes dans les livres scolaires : voici l'explication de Kandia Camara

Une fois élu, Alassane Ouattara promet d'augmenter les salaires des fonctionnaires

5h ago

657 🔥

Une fois élu, Alassane Ouattara promet d'augmenter les salaires des fonctionnaires

Kouayé D de la FTSN interpelle : "il faut éviter de plonger le pays dans une guerre inutile"

6h ago

488 🔥

Kouayé D de la FTSN interpelle :

'' L'école est totalement gratuite au primaire publique en Côte d'Ivoire'', dixit la ministre Kandia

6h ago

447 🔥

'' L'école est totalement gratuite au primaire publique en Côte d'Ivoire'', dixit la ministre Kandia

"Ils n'ont pas d'argent pour battre campagne": Affi N'guessan répond à ADO

6h ago

1199 🔥

Fitini à Peopl'Emik :"pour satisfaire mes fans, je vais faire l'effort de stopper l'alcool"

6h ago

1558 🔥

Fitini à Peopl'Emik :